Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les administrateurs CGT de la caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) pensent qu’il faut investir dans le social pour véhiculer efficacement les valeurs de la République. Ils s’en expliquent dans un communiqué du 27 janvier 2015, suite à une rencontre, le 23 janvier, avec Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, et Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la famille, des personnes âgées et de l’autonomie.

 

Alors que « la finalité de cette rencontre était de s’assurer de la mobilisation de la branche famille [de la sécurité sociale] pour la diffusion des valeurs de la République », les représentants de la CGT au conseil d’administration de la Cnaf déplorent que les ministres aient rappelé d’une part la nature contrainte des budgets et d’autre part que la priorité de l’année 2015 est toujours la lutte contre les fraudes. Ils dénoncent le fait que « voir dans chaque allocataire un fraudeur potentiel » est souvent une façon de stigmatiser des publics fragiles et notent, une fois de plus, que l’austérité est privilégiée à la construction sociale.

 

Les administrateurs CGT de la Cnaf estiment donc que si l’on veut véhiculer efficacement les valeurs de la République, les Affaires sociales devraient voir leurs moyens renforcés « à l’instar des ministères de l’Intérieur, de la Justice ou des Finances ».

 

 

 

Communiqué des administrateurs CGT de la CNAF

 

Pour porter les valeurs de la République, il faut plus de moyens pour le social Le Vendredi 23 Janvier 2015 Marisol Touraine et Laurence Rossignol recevaient au ministère des affaires sociales les présidents et directeurs de Caf ainsi que les administrateurs-trices de la Cnaf.

La finalité de cette rencontre était de s’assurer de la mobilisation de la Branche Famille pour la diffusion des valeurs de la République.

Si tous les participant-e-s s’accordaient pour dénoncer les actes de barbarie perpétrés en janvier sur notre territoire, des divergences ont vu le jour, notamment sur les moyens qui devraient être consacrés notamment à de futures actions de sensibilisation, mais aussi en matière d’accompagnement des jeunes et des familles.

Beaucoup d’intervenants ont insisté pour souligner que les dérives de certains jeunes vers des radicalités doivent pouvoir être évitées par un travail social acharné sur le terrain.

Or, beaucoup s’inquiètent des moyens alloués ces dernières années en régression permanente ne permettant plus aux travailleurs sociaux de mener à bien leurs missions, mettant en difficulté de gestion bon nombre d’associations et de centres sociaux.

A cet effet, les réponses apportées par les ministres n’avaient rien de rassurant, car elles ont réaffirmé que les budgets étant contraints, les CAF vont devoir encore davantage cibler leurs actions, en privilégier certaines par rapport à d’autres, en insistant lourdement pour souligner que 2015 devait avoir pour priorité la lutte contre les fraudes.

Si à la CGT, nous disons comme d’autres, que les fraudes intentionnelles doivent être sanctionnées, nous disons aussi que voir dans chaque allocataire un fraudeur potentiel, est inadmissible, d’autant qu’encore une fois, ce sont certains publics fragiles qui sont stigmatisés.

En matière de fraudes, nous pensons que des regards plus pesants devraient être portés sur des fonds qui s’évadent de notre territoire à destination de paradis fiscaux, bases de financement de beaucoup d’actions terroristes.

A l’instar des ministères de l’Intérieur, de la Justice ou des Finances l’octroi de moyens supplémentaires nous paraissaient être un minimum pour bien asseoir de nouvelles directives. Tout en reconnaissant le travail admirable au quotidien de tous les acteurs de la Branche Famille, le gouvernement n’envisage aucune rallonge budgétaire pour la politique sociale de notre pays.

Cela relève d’une ingratitude certaine, mais surtout entérine des choix politiques sociétaux empreints d’austérité, que nous n’avons de cesse de dénoncer à la CGT, laissant de côté toute une frange de la population, dont une partie de la jeunesse qui n’entrevoit aucune perspective pour son avenir.

 

 

Caisse nationale d’allocations familiales ... Pour la CGT, l’action sociale est un vecteur des valeurs de la République
Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :