Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CGT a visité l’ensemble des collèges Ardennais au cours du dernier trimestre 2014 (sauf Vireux et Givet, prévus bien avant notre action du 20 novembre ).

Une nouvelle fois nous sommes étonnés des conditions de travail dans la plupart de ces collèges, impliquant à la fois un malaise chez les agents, mais aussi des prises de risques inconsidérées quand aux enfants fréquentant ces collèges.

Ce n’est pourtant pas la première fois que nous en discutons avec les plus « hautes autorités » du Conseil Général.

Alors pourquoi ce laxisme ? Cette façon de laisser les choses traîner ?

Est-ce une volonté ? Un manque de conscience sur les risques infligés ? un manque de compétence ? Sans doute un peu des 3 à la fois.

Pourtant, et ce malgré le manque évident d’argent injecté dans ces collèges, des solutions simples à mettre en place existent, qui sans faire disparaître totalement ces innombrables inconvénients, en réduirait fortement la portée

 

 - Il y a toujours un manque notoire de personnel, plus ou moins important selon les collèges, les agents sont obligés de tout faire vite pour assurer un service de qualité. Cela implique de passer de l’entretien des locaux à la préparation des repas, la vaisselle en des temps records et en évitant de commettre des erreurs.

Calculé au plus juste, l’effectif ne suffit plus dès qu’un agent est malade,entraînant une surfatigue des agents restant qui s’épuisent physiquement entraînant bien trop souvent des douleurs qui les obligent eux aussi à arrêter le travail …. C’est un serpent qui se mord la queue.

Bien sûr il y a une équipe sensée être là pour pallier les absences (la brigade mobile), mais calculée elle aussi « au plus juste » elle se révèle insuffisante pour pallier les absences sur tout le département. De plus sa gestion laisse fortement à désirer, et bien souvent elle intervient là ou il n’y a plus de raison d’être, et est absente là ou elle se révèlerait fort utile. Et puis les agents appartenant à cette équipe ont eux aussi des conditions de travail peu évidentes, ils doivent sans cesse s’adapter aux différentes façons de travailler ainsi que subir eux aussi le manque flagrant de personnel pour effectuer un travail vraiment efficace ….

 

 - Le souci des EPI, pourtant fort simple a régler est toujours d’actualité. Mais qui donc au sein de cette direction assure les commandes et le suivi de celles-ci ? Y a-t-il au moins quelqu’un ?

Tous collèges confondus, pas grand-chose n’avance, et ce qui arrive est bien souvent hors taille ou de moindre qualité, ou tout simplement pas adapté….

La CGT pense qu’il n’est pas utile de rappeler la responsabilité de l’employeur pour assurer une protection bien légitime de ses agents, et les EPI sont bien souvent le seul « rempart » face à des accidents qui pourraient s’avérer très graves si ceux-ci sont absents, ou inadaptés, rendant le CG responsable !!!!!!

Un simple exemple démontrant l’absurdité de la situation. Un agent de maintenance, ne disposant pas des EPI nécessaires pour effectuer des travaux simples en électricité ....( voir article à ce sujet qui va être bientot mis en ligne).

 

  - Un matériel vieillissant et un investissement insuffisant  ....

Dans de nombreux collèges nous avons malheureusement constaté que le matériel est "périmé", ou peu adapté à l'ampleur du travail a effectuer .... cuisines sous dimensionnées, matériel de nettoyage des sols insuffisant, simple tondeuse pour pelouse immense ... on en passe et des meilleures ... Même les bâtiments pâtissent du vieillissement sans que personne ne semble vouloir faire quelque chose ....

Manifestement les collèges ne sont pas la priorité du Département, la meilleure preuve est la lecture de ce document officiel sur les finances des départements  et le budget accordé par élève (cliquez sur l'image)

 

 

Seuls les Départements des Hautes Pyrénées, de la Réunion, et de la Haute Savoie font pire que nous en ce domaine ....

Des départements réputés "pauvres" eux aussi font bien mieux que nous .... La Meuse par exemple dépense quasi le double par élève, la Haute Marne également ..

Mandela disait : "l'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde", le Département ferait bien de s'en inspirer !!!! .. Ou veut t'il que rien ne change ?

 

- Ce qui est extrémement grave également , c'est que dans plusieurs collèges, par manque d'effectif, à cause de maladies, d'absences diverses , ce n'est pas un cuisinier qui fait les repas ....mais soit un aide-cuisinier, ou une personne volontaire qui croit bien faire.

Si nous applaudissons le professionalisme de la plupart des agents, qui le plus souvent effectuent un travail bien au-dessus de leur cadre d'emploi (bien évidemment sans augmentation de salaire ni reconnaissance aucune), nous ne pouvons qu'être totalement contre le fait que sans formation aucune, sans diplôme nécessaire, on puisse laisser cet état de fait perdurer.

Etre cuisinier est un vrai métier, avec des connaissances sur les normes alimentaires, la méthodologie a appliquer. 

Imaginons qu'un des produits utilisé soit défaillant ? Que des enfants soient malades ? Nous n'osons imaginer combien la personne ayant cuisiné sans la formation nécessaire sera accusée des pires maux .. .. D'agent qui fait de son mieux pour que nos enfants puissent manger en temps et en heure, cette personne sera abandonnée par tous ceux qui laissent faire (hiérarchie, CG etc ..) ... En tout cas, la CGT sera là pour l'épauler et dénoncer ces méthodes connues depuis des années.

Nous comprenons qu'il soit difficile de remplacer quelqu'un dans l'urgence pour une durée restreinte, mais lorsqu'il s'agit de plusieurs semaines, il y a des solutions que le Conseil Général n'applique pas .

 

BREF PAS GRAND CHOSE DE REJOUISSANT DANS TOUT CE QUE NOUS AVONS VU

Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0