Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le 29 janvier s’est déroulé le premier Comité Technique de l’année ; une première également pour certains des représentants du personnel fraîchement élus.

 

Pour l’occasion c’est Benoit Huré qui a présidé la séance (Tâche qu’il déléguait volontiers à son 1er vice-président). Il flottait dans l’air une fausse ambiance décontractée : la faute aux suppléants des organisations syndicales, présents alors qu’ils n’étaient pas invités !   Fallait pas les élire  :)

 

 

Le nouveau règlement intérieur

 

C’est le point à l’ordre du jour qui a suscité le plus de débats ; notamment la question de la présence ou non des suppléants. Voici les arguments des organisations syndicales et de la Direction.

 

Pour les représentants des salariés, la présence des suppléants permet :

 

  • d’alimenter les débats techniques pour une analyse fine permettant de voter les orientations en toute connaissance
  • Une représentation et une vision panoramique des nombreux métiers du CG (routes, collèges, solidarités…)
  • De faire vivre le dialogue social au CG
  • De « former » les futurs représentants du personnel aux diverses commissions paritaires
  • D’assurer la prise de note (la direction dispose de 2 secrétaires de séance)

 

Pour la direction, l’absence des suppléants :

 

  • correspond à la stricte application des textes en vigueur (sous-titré : « jusque là on vous a fait une fleur ! »)
  • limite les temps d’absence aux postes de travail. Après calcul de la représentante CFDT, le temps dédié (préparation + séances) correspond à une centaine d’heure à mettre en perspective avec les quelques 2,5 millions d’heures travaillées par les agents du département en une année.
  • Facilitera l’organisation du Comité Technique : salle plus petites, moins de chaise, moins de café….  :)

 

Devant cet argumentaire digne de Badinter, les prochains CT se tiendront en présence des suppléants qui pourront intervenir si le Président leur donne la parole. Bref ! comme avant….. 

 

 

 

 

Autre point à l’ordre du jour :  le transfert du Pole Transport de la DACES vers la DRI et la création du service Gestion du Patrimoine Routier et Mobilité (GPRM).

 

L’objet de ces restructurations et mutualisations doit être recherché dans la préparation de l’absorption par la future Grande Région. Au passage, on créer une Direction-Adjointe « Canada Dry » : Cette direction adjointe n’aura pas de lien hiérarchique étendu sur les autres services de la direction et ne s’entend pas comme un rôle d’adjoint du directeur. » (document officiel CG).

 

Concernant le maintien des Centres d’Exploitation : le Directeur des Routes explique que ce sujet n’est pas à l’ordre du jour et B.Huré précise que se sera le Président de la Grande Région qui en décidera ! Ca sent la patate chaude  :)

 

 

Certaines questions diverses ont été abordé, notamment concernant les locaux des Maisons des Solidarités ; d’autres questions feront l’objet d ‘échanges de courrier.

 

Voici les priorités immobilières de la Direction des Solidarités :

 

            1/ MDS de Bogny/Meuse : un terrain est en cours d’acquisition afin d’y construire une nouvelle MDS et soulager les agents d’odeurs d’égouts et autres nuisibles à longue queues.

 

            2/ MDS de Sedan : adapter les locaux de la rue Thiers (ex CAF) pour désengorger l’Avenue Stackler

 

            3/ Terminer les travaux d’aménagement de la nouvelle MDS de Nouzonville  (cf le travail de la CGT)

 

            4/ Concernant le territoire Sud-Ardennes : des réflexions sont en cours afin d’adapter les locaux du TRA récemment libéré.

 

 

 

Vos élus CGT au CTP : VERDENAL Damien, PLANTEGENET Tony, PETIT Frédéric, COMTE Michel

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :