Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Triste vision sur le parking du Carrefour Market à Fumay le long de la route RD 8051 d'une tente posée à même le sol, et d'une femme à l'allure fatiguée mais trés déterminée à faire respecter ses droits les plus élémentaires ....

 

La CGT du Conseil Général ne pouvait que venir apporter son soutien à cette femme courageuse, amenée à entamer une grève de la faim pour contraindre son employeur, une association d'insertion de travailleurs handicapés, à la réembaucher suite à un licenciement abusif.

 

Voici un résumé de son histoire sur la page où une pétition en sa faveur ( et que nous vous invitons à signer) est ouverte et rassemble ce jeudi en soirée près de 1800 signatures de soutien.

 

 

Pour avoir tenté d'alerter la direction de l'AFEIPH, qui est son employeur sur des dysfonctionnements graves dans la prise en charge des personnes handicapées, et pour avoir été témoin d'agissement tout aussi grave dans certains accompagnements éducatifs, Anne Bourgeois a fait l'objet d'une procédure de licenciement à la demande de son employeur. Il y a presque 1 an de cela... De par son statut de salarié protégé (déléguée du personnel), la direction a dû demander à l'inspection du travail l'autorisation de la licencier.
Le 17 novembre 2014, l'inspection du travail a donné sa décision refusant la demande d'autorisation de son licenciement.

Depuis cette date, la direction de l'AFEIPH refuse d'appliquer la décision de l'inspection du travail allant jusqu’à lui interdire l'accès à son poste initial en date du 26 janvier 2015, la menaçant d'une deuxième mise à pied conservatoire sans salaire.
La semaine dernière, la direction de l'AFEIPH a de nouveau refusé son retour et la remis en mise à pied conservatoire sans salaire.
Mère célibataire de 4 enfants, Anne Bourgeois a entamé une grève de la faim le lundi 09 Mars 2015 en protestation de la situation dans laquelle elle est entraînée par son employeur...

 

PETITION...Cliquez ICI

 

La CGT du CG s'étonne qu'une association vivant en partie de subventions, puisse à ce point jouer avec la loi pour essayer d'empêcher Anne BOURGEOIS de faire valoir son droit de réintégration.

Elle s'étonne d'autant plus lorsqu'en lisant les statuts de cette association, on peut constater que ce sont des élus qui en sont membres de droit. Le maire de Fumay, le maire de Revin et deux conseillers généraux mandatés par le CG !!!!!!

Alors même si leurs voix ne sont statutairement que consultatives, nous ne doutons pas qu'ils peuvent être écoutés .... car ils ne peuvent pas de fait, être d'accord avec ce qu'il se passe ... que la loi soit ainsi violée .

Nous espérons que le Conseil Général pèse de tout son poids afin de faire évoluer la situation dans le bon sens !!!! Ce qui ne serait que logique. 

Nous poserons la question à Benoit Huré.

 

C'est une nouvelle fois une preuve manifeste que de telles missions (insertion d'adultes handicapés dans le cas présent) devrait faire partie d'une mission publique, et à ce titre être insérées dans une fonction publique digne de ce nom !!!!

 

En attendant une issue heureuse, courage Anne .... nous sommes de tout coeur avec toi, en tant que représentants CGT mais surtout en tant qu'humains.

Merci à toi d'être aussi déterminée et ainsi nous démontrer que dénoncer l'inacceptable est possible, et que seule la lutte peut faire bouger les choses ...

Il est inadmissible qu'en 2015, une personne licenciée abusivement, mère de 4 enfants soit obligée d'entamer une grève de la faim pour faire valoir ses droits .....

Si vous pouvez, allez lui montrer votre soutien, cela ne pourra que lui faire plaisir ...

Et merci aux camarades qui l'entoure ....

 

 

Anne devant sa tente .... déterminée mais fatiguée

 

 

 

 

 

Un petit mot poignant de Anne

Fumay ... Anne BOURGEOIS, éducatrice spécialisée à l'AFEIPH en grève de la faim après un licenciement abusif
Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0