Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la DRI, les tentatives de changements  d’organisation au détriment  des agents et du service public sont devenues monnaie courante.

Déjà le 20 novembre les agents avaient manifesté leur mécontentement au sujet de routes qui ne seraient plus déneigées, et leur mobilisation avait payé.

Lors de cette journée, le Président Huré était venu discuter avec la CGT, et nous avions été très déçus de ses propos à l’encontre des agents du Conseil Général. Il n’hésitait pas à nous dire que nous étions chanceux d’avoir un emploi, oubliant sans doute son propre cas !!!!

La CGT ne se fait plus beaucoup d’illusions sur la volonté du Président à détruire ce qui fonctionne, afin espère-t-il faire quelques économies de bouts de chandelle… Lui pourtant qui se vantait que notre Département « Coeur de l’Europe » avait un réseau routier et une viabilité hivernale que nous envient nos voisins…

En effet en laissant carte blanche au DRI pour continuer les destructions au sein de ce service, ses dires et félicitations n’en sont que plus difficiles à digérer.

La CGT est décidée à ne pas laisser faire, et s’il faut aller bien plus loin qu'une manifestation gentille devant les grilles de la Préfecture, nous n’hésiterons pas…

Sans doute les dernières nouvelles  (les routes resteraient aux départements)  déstabiliseront un peu ceux qui, malheureusement de par leur fait, sont devenus nos adversaires, alors que pour le bien des Ardennais la CGT pensait (bien naïvement) qu’il en était autrement.

 

Dernièrement un mail a mis le feu aux poudres, tant par son contenu que par la manière de faire :

 

Dans le cadre des astreintes d'été, une nouvelle organisation va être mise en place dans chaque TRA.

 L'organisation se fera de la manière suivante :

 

-          1 RI par TRA

-          1 agent au SUD et 1 agent au NORD

-          Astreinte du lundi soir après journée normale au lundi matin avant prise de poste normale.

 Je vous demande de m'établir vos tableaux d'astreintes suivant ces nouvelles directives pour le 20 février au plus tard.

 

Outre l’incohérence de cette organisation ou chaque équipe aurait en moyenne 1200 kms de routes à s’occuper… ce qui démontre le peu de cas fait  à un service de qualité... Un DRI au niveau de ses subalternes, puisqu’il a apposé sa signature au bas de cette tartufferie.

En fait cela ne nous change guère, sauf que là nous atteignons le fond…..

Comment ne pas savoir qu'une décision de ce type (aussi imbécile soit-elle) se doit d’être votée en CTP ! C’est même une injure envers tous les membres de ce Comité.

Bien sur depuis il a reculé, preuve s'il en est du temps perdu au détriment d'un travail digne de ce nom.

 

 

La CGT a donc demandé une entrevue avec la DGSD Mme DUFOSSE.

 

Notre secrétaire l’a donc rencontrée seul à seul  suite à la demande de la DGSD, ce qui a permis de parler sans animosité aucune et en citant les nombreuses choses qui ne vont pas, sans entendre les phrases désormais célèbres à la DRI « Je n’ai jamais dis cela » ou « vous avez mal compris »…

 

La CGT a énoncé les soucis rencontrés, et sa volonté forte que les méthodes de travail, fruit de 40 ans d’expérience, ne soient pas galvaudées par une vue sur l’avenir où le service public est totalement absent, et les conditions de travail des agents gravement mises à mal.

 

La CGT a parlé sans langue de bois comme à son habitude, et n’a pas caché qu'elle était fortement déçue de l’attitude du Président qui n’est plus du tout celle de la personne qui se déclare soucieuse des Ardennais et des agents… Que son double langage entre les félicitations pour le travail fourni et son évidente volonté à suivre la politique destructrice de son DRI, ne peut être que source de problèmes.

 

La CGT lui a affirmé qu'elle était désolée de cette orientation du CG, et que cette perte de confiance ne pourra qu'aboutir  à une confrontation bien plus dure qu'elle ne l’a jamais été si on s’obstine à prendre une direction non conforme avec celle du service public.

 

La DGSD a avoué qu’elle ne connaissait pas bien la DRI, mais pour le mail envoyé pour une supposée nouvelle organisation des astreintes estivales, a bien sûr vite compris qu'elle serait inefficace.

Elle rencontrera le DRI cette semaine, afin de discuter avec lui, et nous a déclaré que seule la discussion permettra d’avancer dans ce service. Nous lui avons rétorqué que cela avait déjà tenté de notre côté, sans résultat, et que discuter avec quelqu’un né avant son grand-père ne pouvait aboutir que sur un échec. Une erreur devient une faute si on refuse de la corriger, et c’est bien ce qui se passe à la DRI… et de la part de beaucoup qui ne travaillent que pour justifier leur poste sans se soucier des conséquences de leurs décisions sur les usagers et les agents.

Nous avons l’impression d’avoir été (un peu) entendus, nous l’espérons vivement, pour le Service Public, pour les agents, mais aussi pour le Conseil Général. Nous n’emploierons jamais les méthodes que l’on nous applique depuis quelques mois, mais aller défendre notre cause « la fleur au fusil » ne sera plus d’actualité.

 Le ton humoristique (voir ICI) de notre dernier tract a beaucoup déplut, au Conseil Général de faire en sorte que nous n’ayons plus de raisons de vouloir faire encore mieux !

 

 

 

 

Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0