Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseil Départemental des Ardennes ... Parents d'un enfant handicapé, passez votre chemin

Vous avez un enfant handicapé lourd.

Vous avez besoin d’un aménagement d’horaire de 18 minutes (travailler ces 18 minutes pendant sa pause de midi pour pouvoir quitter 18 minutes plus tôt le soir et être présent lors du retour de son enfant)

Et bien dans ce cas il ne faut pas être agent du Département.

Le peu d’humanisme de la hiérarchie de cet agent, mais aussi de Benoit Huré et de sa Directrice Christiane Duffossé font peine à voir, ainsi que leurs réponses à cette demande, frisant le ridicule !

Cet agent a en effet adressé 2 courriers recommandés au Président Huré, sans avoir aucune réponse. Belle preuve de l’intérêt porté à ses agents, et aux handicapés.

La Directrice Mme Duffossé, elle, voit les choses autrement et refuse cet aménagement d’horaire, au prétexte que pendant ces 18 minutes pendant midi il serait seul et qu’elle refuse qu’un agent travaille seul. Cela ne la gêne aucunement que ce même agent (et tant d’autres) puisse être seul pour effectuer des réparations mécaniques, ou même conduire la journée un ensemble de salage !!!!

Mais dans sa grande générosité elle accepterait que cet agent quitte 18 minutes plus tôt et que ce temps soit totalisé et enlevé de ses congés annuels (environ 7 jours en totalité).

Toute personne un tant soit peu logique comprendrait qu'un parent d’un enfant handicapé lourd ait besoin de la totalité de ses congés pour non pas faire trempette dans une eau salée, mais s’occuper de son enfant, elle non. Nous espérons que ce n’est qu'un manque de logique !!!!

Il est étonnant également que la Direction des Ressources Humaines, ne se soit aucunement intéressé à ce cas ? …. Belle preuve une nouvelle fois de l’utilité de ce service dans ce qui devrait être l’essentiel de ses missions !!!

Pourtant la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits des chances dit explicitement

« Des aménagements d'horaires sont également accordés à sa demande à tout fonctionnaire, dans toute la mesure compatible avec les nécessités du fonctionnement du service, pour lui permettre d'accompagner une personne handicapée, qui est son conjoint, son concubin, la personne avec laquelle il a conclu un pacte civil de solidarité, un enfant à charge, un ascendant ou une personne accueillie à son domicile et nécessite la présence d'une tierce personne. »

Dans ce cas précis le fonctionnement du service ne serait aucunement impacté.

Mais le respect des lois au Conseil Départemental des Ardennes (pourtant dirigé par un sénateur censé en être le garant), est loin d’être la panacée ! Après tout les avocats sont payés avec l’argent des Ardennais, pourquoi se priver !

Pour la CGT il faudrait changer la définition du mot handicapé . Par exemple « personne ayant besoin d’être le gendre, la belle-fille, la femme etc….,d’un élu pour trouver un travail, personne investissant de l’argent public dans des projets n’aboutissant jamais ……….» … Là le Conseil Départemental serait aux premières places

Partager cet article

Repost 0