Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui n’a jamais entendu cette phrase ? Notre Directeur des Routes sans doute…

En effet quelle surprise de le voir, en photo, aux côtés d’élus locaux ou de coach sportifs se réjouir de la participation de Bruno LEMAIRE, candidat à la primaire des républicains pour les élections présidentielles de 2017. Preuve que c’est bien notre DRIM, puisqu’il pose aux côté de la télé sur laquelle se produit le même Bruno LEMAIRE…

Déjà on l’avait vu poser avec ce même élu de la Com. d’agglo., le Responsable du Pôle Mécanique Ardennais au cours de l’hiver 2015. On a essayé de comprendre [….] On l’a vu inonder ce dernier de « J’aime » sur le site public du Pôle Mécanique des Ardennes jusqu’à ce que ce celui-ci ne soit plus très bien vu par le Conseil Départemental et la fameuse Com. d’Agglo !!! Franchement, ça nous a beaucoup énervées ! Mais là, ouvertement, ce Monsieur qui n’hésite pas à brandir le terme « avertissement » aux agents qu’il convoque arbitrairement, déroge à la déontologie liée au grade de Directeur d’un Service Public, à savoir qu’il a aussi une obligation de neutralité et doit à ce titre s’abstenir de manifester ses opinions (Source : Vie publique-Institutions-Direction de l’Information Légale et Administrative).

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Dans son désir de se montrer plus royaliste que le roi, il a dû oublier que cette obligation s’adresse surtout à lui.

Le Conseil d’Etat, a été très clair en avril 2013, concernant cette déontologie qui est une exigence ayant autorité au cœur de la Fonction Publique Française.

Se montrer ainsi et se faire photographier plusieurs fois aux côtés d’un élu d’une Com. d’agglo pose la question sur le véritable but de cette personne. Donc posez-vous les bonnes questions sur le désir de ce Directeur des Routes.

Il n’est pas, dans son cas, question de supprimer le site où il travaille. Il n’est pas question non plus de faire des dizaines de kilomètres en plus parce qu’il l’a décidé. Il n’est même pas question d’appeler les assistantes sociales à la rescousse pour l’aider à accepter l’idée que son cœur de métier est supprimé […] Mais c’est ce qu’il impose à ses agents pourtant !!!

Donc « faites ce que je dis et pas ce que je fais !»

Et ATTENTION, vous n’êtes pas payé pour réfléchir, surtout pas !

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !
Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL DEPARTEMENTAL

Partager cet article

Repost 0