Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le courrier du Président du Département adressé à l’Association Départementale des élus communistes et républicains est un récit d’aberrations visant à justifier sa mauvaise foi et celle des têtes « pensantes » de la Direction des Routes

En effet :

-L’objectif de desservir chaque commune par une route de niveau N1-N2 : certaines habitations ne sont pas dégagées ! La réponse cynique de l’un de nos dirigeants consiste à inciter les citoyens à s’équiper de pneus neiges car ils paieraient moins d’impôts que le citadin. Et cela sans prendre en considération les capacités financières des ardennais, connus pour leur richesse en effet…

-Les circuits de transports scolaires en concertation avec les transporteurs : C’est pourquoi, l’entreprise a préféré traiter des routes où des panneaux « routes non dégagées » ont été placés ! Un des chauffeurs a été plutôt surpris s’en est ouvertement étonné, merci pour la sécurité de nos chers bambins qui soi-disant est une priorité du Conseil Départemental !

-Configuration du tracé pour des raisons de confort : ah, bon ? 1ère nouvelle, il nous semble que de nombreux usagers sont confrontés à un rallongement de leurs itinéraires, mais là il est certain que la communication du Conseil Départemental a fait l’impasse de cette information.

-Les autres routes ont été placées en N3 : en effet plus de 900 km ont été complètement abandonnés (1/4 du réseau), annoncés par plus de 700 panneaux. Etrange silence du Conseil Départemental encore une fois en ce qui concerne les investissements ainsi que les installations. Après plusieurs avertissements de la CGT, des élus et transporteurs : le Département a décidé de revoir certains itinéraires (N3 en N2).

-Le traitement des routes débutait par le N1 (route à forte circulation). Le réseau N2 n’étant traité qu’après dégagement du N1 soit après plusieurs heures voire plusieurs jours : Eh, bien où sont passées les félicitations publiques, appuyées et partagées par tous, de notre Président après l’hiver 2010-2011 ? Le Président serait-il devenu une girouette, disant un jour blanc et un jour noir en fonction des interlocuteurs. C’est une honte ! Et si les routes n’étaient pas traitées mais simplement dégagées, c’était dû à un manque d’approvisionnement en sel ! Donc indépendant des agents et le résultat aurait été le même avec le privé. Et concernant les habitations non dégagées il serait bien, aujourd’hui, d’aller voir si ces Ardennais sont toujours vivants et enfin déneigés….

-21 vacataires sur 4 mois pour un coût total de 500 000 € ! Soit 5.952 € par vacataire et par mois. Il aurait été bien que tous les agents du Conseil Départemental 08 fassent partie de cette équipe de vacataires afin de percevoir la même rémunération ! Pourtant, ils nous disent qu’ils touchent le Smig. Autant embaucher des agents toute l’année, cela reviendrait certainement moins cher.

Déneigement : DE QUI SE MOQUE LE PRÉSIDENT ?

-le parc est vieillissant et très couteux tout en étant exclusivement utilisé en hiver : d’une part les camions sont utilisés sur d’autres missions (renforcement des accotements, transport d’enrobés et autres matériaux, entretien des fossés, aires de repos….) et d’autre part il aurait peut-être fallu renouveler le matériel et ne pas mettre au musée de VATAN la fraiseuse. Elle nous aurait été utile en 2010-2011. De même concernant certaines lames qui ont été cédées par le Conseil Départemental.

Par ailleurs, où sont donc passées nos saleuses ????? Elles auraient été vendues à un autre Département ? Mais facile maintenant aux Service des Routes de dire que nous n’avons plus la matériel qu’il aurait vendu. C’est de la désorganisation organisée ou quoi ? Voire les photos des fameuses saleuses lors de leur « départ ».

-Démarrage simultané du traitement des circuits N1 et N2 : ben voyons, et puis quoi encore !

Nous avons 30 circuits en N2 et seulement 16 camions du privé. A moins de se dédoubler et de multiplier virtuellement le nombre de camions, nous ne voyons pas comment tous les circuits peuvent être traités en même temps. De plus, même si le privé est averti en même temps que le Service Public, leur délai d’intervention est beaucoup plus long : 30 mn à 1 heure pour le service public, 2 heures voire 3 heures pour le privé. Tout ceci grâce à la PROXIMITE des agents du Service Public. Proximité d’ailleurs imposée auparavant aux agents du service public lors de leur recrutement.

D’ailleurs, où sont passées les pénalités de retard du privé ? En effet les délais d’interventions de l’entreprise privée sont passés de 30 mn à 2 heures, sachant que pour les interventions précédentes, ils étaient hors délais (2h, 2h30 voire 3h), avant de démarrer leurs circuits (pénalités prévues par le marché initial : 50 € la 1ère demi –heure, puis 100 € par tranche de 30 mn et par véhicule) : CCAG n° 20152-294-DRIM signé par le titulaire du marché le 8/10/2015 à WARQ.

-Par contre motus sur le coût du privé !

Donc nous avons estimé le coût de l’intervention du Privé pour cet hiver :

-Environ 800 000 € TTC de forfait pour la période du 1/12/2015 au 29/02/2016, estimé sur une année moyenne (2014-2015).

- Pour la période du 15/11/15 au 30/11/15 et du 1/03/2016 au 15/03/2016, le Département paye 1.000 € HT par semaine/et par ESH pour la mise en alerte des véhicules, et paye 125 € HT de l’heure de salage.

-Le traitement du réseau N3 en régie impliquerait la mise en place d’une soixantaine d’agents (10 équipes) et 10 camions. Nous ne comprenons pas !!! Une équipe de 6 agents par camions, 10 camions pour traiter 700km de routes N3 ? !!!!!!

Auparavant, en nous basant sur une année moyenne, nous arrivions à traiter tous les circuits et cela de manière bien plus efficace !

Pour conclure, il faudrait nous démontrer le gain économique apporté par ces interventions privées : le coût de la signalisation (700 panneaux posés « route non traitées en hiver »), sa mise en place, la mauvaise qualité du service rendu au public (avec le nombre de routes non traitées), la diminution d’un mois de la période de déneigement, aucune intervention de 22 h à 3 h et une circulation difficile de 9 h à 16 h sans prendre la sécurité des usagers en considération.

Déneigement : DE QUI SE MOQUE LE PRÉSIDENT ?
Déneigement : DE QUI SE MOQUE LE PRÉSIDENT ?
Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL DEPARTEMENTAL

Partager cet article

Repost 0