Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 28 septembre 2015, des travaux ont lieu pour le remplacement de la chaudière au collège Rouget de LISLE.

Le 29 février 2016, l’assistant de prévention du collège alerte le Conseil Départemental, par le biais du registre de sécurité, d’un incident grave, et demande que des mesures de précautions soient prises afin de protéger toute la communauté éducative. Il s’en suit plusieurs échanges de mails et d’appels téléphoniques mais le Conseil Départemental ne réagit pas, et hélas personne ne vient sur place constater les dysfonctionnements.

Après un article sur notre blog, nous sommes contactés par la radio France Bleue Champagne (voir article du 24 avril 2016) et bizarrement le Conseil Départemental intervient timidement par l’intermédiaire de son Directeur du Service Éducation, qui déclare, oh surprise, que le risque amiante dans les collèges est bien connu, puisque des diagnostics amiante sont réalisés avant chaque intervention. Ce Directeur précise qu’il appartient aux entreprises de prendre ensuite les dispositions nécessaires. Exact Monsieur le Directeur, sauf qu’en tant que donneur d’ordre le Conseil Départemental est bien responsable du bon déroulement des travaux et qu’en plus il est question d’amiante dans un établissement scolaire d’environ 300 personnes, dont des enfants….

Ensuite le Directeur nous dit que les ouvriers n’ont pas touché aux parties amiantées. Sûrement que ces ouvriers ont cessé momentanément de respirer de façon à ne pas inhaler des poussières d’amiante…. Eh oui ! Le Conseil Départemental préfère croire ce qui l’arrange ! Et telle l’autruche, nous met la tête dans le sable ! J’ai rien vu, donc tout va bien !

Le Directeur du Service Éducation déclare même que, pour que l’on signale la présence d’amiante sur place, il faut vraiment qu’il y ait un risque d’inhalation. Ben oui, nous avons tous, agents du Conseil Départemental, Professeurs, élèves, (tout le monde quoi), arrêté de respirer afin de ne pas inhaler de poussières d’amiantes.

Le 10 mai, soit 6 mois après les faits, les mesures du taux d’empoussièrement sont enfin réalisées et le résultat est plus qu’alarmant avec un taux d’empoussièrement de 7,9 fibres/litre alors que la norme maximale et de 5. Bref on nous prend pour des demeurés….

Il y a bien eu négligence du Conseil Départemental.

Nous vous rappelons que le local sous station fait partie du bâtiment externat (salle de cours) et que cette pièce communique par une double porte avec la salle de technologie inutile de vous faire un dessin ?

Le 20 mai 2016 le Conseil Départemental prend, enfin, l’initiative de confiner le local sous station (voir photos).

Il est invraisemblable et incompréhensible d’avoir attendu aussi longtemps avant de prendre des dispositions qui n’ont pour dire rien coûté (du scotch et une bâche plastique).

Au nom du principe de précaution, le Conseil Départemental aurait dû intervenir le jour même, venir voir sur place en courant au lieu d’y apporter la confusion que l’on connaît et aurait ainsi montré son attachement au personnel qu’il emploie, aux professeurs et aux élèves qu’il héberge…. Le conseil Départemental se moquerait-il de ses agents, des professeurs et des élèves ? Combien de collèges sont concernés par l’amiante ? Comment aurait agi le Conseil Départemental si l’un des nôtres n’avait fait preuve d’obstination ?

Quel a été le risque pour nos enfants, difficile de le dire, on ne le saura jamais ! Enfin pas maintenant puisqu’il faut des années pour que l’amiante fasse son triste travail….

Maintenant un CHSCT prévu le 27 juin 2016, doit pouvoir apporter des solutions afin que ce genre d’incident ne se reproduise pas et soit analysé. Pour le moment le Conseil Départemental ne veut pas qu’un expert de la CGT du CHSCT du Ministère de l’Environnement et de la Mer soit nommé, alors que cet expert a participé à de nombreuses délégations au Ministère du Travail, au Sénat et le 23 mai 2016 au Conseil Commun de la Fonction Publique sur l’amiante.

Il est quand même incroyable que le Conseil Départemental bloque, une nouvelle fois, à ce point le dialogue social autour d’un thème aussi important que l’amiante. Pas de vague au Conseil Départemental ! Politique de l’autruche toujours ? C’est sans compter sur notre détermination car il est question de NOS, de VOS enfants !!!!!

Les enfants n’ont-ils donc pas la même valeur pour tous ?

Certes il reste la manière forte ! S’il faut alerter toutes les personnes concernées nous le ferons et, à l’heure d’aujourd’hui nous nous sommes rapprochés de l’association ADDEVA 08 afin de mener une action commune, si nécessaire, devant le collège, en période de brevet des collèges……

Nous allons informer Monsieur le Préfet de la situation et de la position des uns et des autres et l’Inspection du Travail.

Il y a toujours moyen de se faire entendre ! Nous n’abandonnerons jamais face à la loi du silence du Conseil Départemental !

Amiante dans les collèges et Conseil Départemental…. Suite :
Amiante dans les collèges et Conseil Départemental…. Suite :

Partager cet article

Repost 0