Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 7 janvier 2015, à 10h, un accident concernant l’explosion d’un broyeur de branches est survenu pendant la mise en route de la machine sur un chantier d’élagage RD30 pr 59+700. Trois agents étaient concernés. Le chauffeur du tracteur a été légèrement blessé et a eu aussitôt un certificat d’ Accident du Travail. Les deux autres n’ont rien eu sur le moment à part un sifflement au niveau des oreilles (traumatisme sonore) et n’ont pas été voir le médecin. L'équipe était en état de choc. Il y a eu consultation avec le psychologue du travail. Un rapport d’évènement a été constaté.

Lors du contrôle des broyeurs, il en résulte qu’ils ne répondent pas à la norme à laquelle ils sont soumis mais ledit broyeur ne serait pas à l’origine de l’explosion. Le 12 mars 2016, les agents ont passé des test auditifs et une perte importante des capacités auditives a été relevé (de 25 à 30%). Depuis, les agents sont allés consulté leur médecin pour obtenir un certificat médical initial d’accident afin d’ avoir une reconnaissance d’accident de service.

Mais la DRH n’arrête pas de demander de plus en plus de documents, de consultations auprès des médecins et d’ORL. Les agents ont de la peine pour faire reconnaître cet accident de travail ! Il faut que cela cesse !

Les agents ne vont pas passer leur temps à passer des visites et des contre-visites alors qu'ils ont des problèmes suite à l'explosion du matériel fourni par leur employeur qui a, il faut le noter, reconnu sa responsabilité dans cet accident.

Un article est paru au niveau du syndicat national (En Bref).

accident dans les Ardennes

Il en ressort que lorsque l’on a un accident de service, il faut faire une déclaration d’accident de service.... Même si ce ne sont que des blessures légères et même si, à priori il n'y a pas de dommages immédiat à déplorer.

Partager cet article

Repost 0