Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous entendons beaucoup parler du TAFTA et du CETA en ce moment. Peu savent réellement ce que signifient ces lettres qui sont pourtant très importantes pour notre avenir et votre vie quotidienne. Aussi avons-nous cherché à vous expliquer le plus clairement possible ce que révèlent ces deux sigles.

Le TAFTA :

TransAtlantic Free Trade Agreement = Zone de libre-échange transatlantique

Le TAFTA c’est quoi ?

  • C’est un projet d’accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Europe.

    Il date officiellement de 2013 et a été lancé par le Président OBAMA et les dirigeants européens mais il est préparé depuis une dizaine d’années.

    Il doit être validé par les 28 états membres de l’Union Européenne et  voté par le Parlement Européen.

Quel est le but du TAFTA ?

  • Son but est de favoriser les importations et les exportations entre les Etats-Unis et l’Europe en diminuant fortement les droits de douane et en harmonisant les réglementations et les normes sanitaires, environnementales et sociales qui sont différentes sur les deux continents.

Avantages et Inconvénients du TAFTA

  • Pour les partisans du TAFTA, il créerait de l’emploi, de la croissance, et permettrait de réaliser des économies, et donc de créer de la richesse.

     

  • Il fait peur aux citoyens européens qui ont lancé plusieurs pétitions.

    Le TAFTA est opaque car aucun citoyen n’a accès aux négociations. Les réglementations américaines l’emporteraient sur les réglementations européennes au détriments des citoyens européens.

    Poulets lavés au chlore, OGM cultivés, hormones dans le bétail…

    Le TAFTA permettrait aussi la libéralisation des Services Publics.

    Les entreprises pourraient attaquer les états mais les états ne pourraient pas attaquer les entreprises, au risque de voir l’intérêt des multinationales passer avant l’intérêt général.

    Les lobbies (groupes de pression) l’emporteraient donc au détriment des consommateurs.

     

  • Le Président OBAMA a promis de faire signer le TAFTA avant la fin de son mandat.
Le TAFTA et le CETA, qu’est-ce que c’est ? Explications

 

Le  CETA :

  • C’est un vaste accord commercial entre le Canada et l’Union Européenne. Il est en préparation depuis 2009.

     

  • Son but est le même que celui du TAFTA. Le CETA et s’appliquerait également aux Etats et aux collectivités territoriales.

     

  • Le CETA est traité dans l’opacité la plus totale aussi et les négociateurs justifient ce mystère en invoquant le caractère stratégique des discussions.

     

Pourquoi le CETA et le TAFTA font peur ?

  • Le CETA et le TAFTA visent à créer un immense espace de libre-échange réunissant le Canada et l’Europe, puis les Etats-Unis et l’Europe en supprimant les barrières douanières et les normes sanitaires, environnementales et sociales. Il est peu probable que l’harmonisation se fasse vers le haut et au profit de l’Europe et bien sûr des Européens.

     

Ces accords visent à supprimer les droits de douane surtout dans le secteur agricole avec pour conséquence la baisse de la qualité des produits que nous consommons chaque jour et la nette diminution de l’emploi agricole. En effet ces accords favoriseraient la concentration des exploitations pour les rendre plus compétitives et réduisaient ainsi le nombre d’actifs agricoles, augmenteraient la désertification des campagnes, la diversité de l’environnement et de la biodiversité et mettraient fin aux circuits courts entre producteurs et consommateurs.

  • Avec ces accords nous pourrions constater :

. la fin des Services Publics

. la fin du libre-arbitre des Collectivités Locales (Communes, com d’agglo, etc.)

. la fin des normes environnementales

. la fin de la bio-diversité

. la fin de nos vins

. la fin de nos AOC

. la fin de notre exception culturelle

. la fin de nos services de défense des consommateurs

. la fin du peu d’acquis sociaux qui nous reste….

Bref…. LA FIN de tout ce qui nous est cher !

Le TAFTA et le CETA requièrent l’unanimité des états membres notamment de l’Europe. Il suffit d’un Etat pour mettre fin à ces négociations.

Pourquoi la Wallonie refusait-elle de rejoindre le CETA ?

Certes la Wallonie a donné son accord à la signature du CETA le vendredi 28 octobre 2016. Mais elle a affiché sa résistance, deux semaines durant, à la signature de cet accord historique, résistant ainsi à l’insistance de la Commission Européenne et ne permettant pas à la Belgique de rallier les 27 autres états membres et de signer le CETA négocié pendant 7 ans par le Canada et l’Europe

Il y avait la volonté manifeste de la Wallonie de s’opposer au gouvernement belge qui favorise surtout la Flandre au détriment des Wallons. Mais la politique intérieure de la Belgique n’explique pas tout. Le gouvernement Wallon était le porte-parole de millions d’opposants au CETA et il a refusé que les multinationales deviennent plus fortes encore au risque de voir disparaître les petites entreprises. Il a souligné également le nivellement par le bas des normes.

Mais le gouvernement wallon a finalement cédé à la pression des négociateurs et il est tombé d’accord en ralliant le camp des défenseurs du CETA. Cet accord sera donc signé le dimanche 30 octobre 2016.

 

MAIS, le Parlement Européen peut encore rejeter ou accepter le CETA et le TAFTA. S’il ratifiaient ces accords, les Parlements nationaux seraient placés devant leur responsabilité d’élus.

Il est clair que le CETA est un petit TAFTA dont il est la porte ouverte !

Comment lutter contre ces accords ?

  • Utiliser les circuits courts : acheter chez nos petits producteurs et chez les petits commerçants prés de chez nous
  • Nous trouvons déjà les OGM dans nos magasins, mais il faut lutter pour que nos agriculteurs ne dépendent pas de MOSANTO et BAYER. Retrouvons nos vieilles semences qui étaient certes moins productives, mais plus résistantes, plus riches en goût et plus riches en nutriments (vitamines, oligo-éléments…)
  • Défendre nos services publics : le CETA peut prendre des marchés sur tous les services publics exceptés pour l’armée et la justice
  • Il faut défendre au quotidien nos petites et moyennes entreprises : le CETA est surtout fait pour les grandes entreprises du CAC 40, donc encore de l’argent pour les actionnaires
  • Si nous laissons faire, le CETA ne créera pas de nouveaux emplois, au contraire d’après certaines études, il en détruira au profit des entreprises multinationales.
Le TAFTA et le CETA, qu’est-ce que c’est ? Explications

Partager cet article

Repost 0