Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apparemment, dans les « milieux autorisés » de la direction des routes, la décision a été prise de poursuivre la casse du service public au détriment de la population ardennaise .

 

Il s’agit de supprimer le centre d’exploitation de LE CHESNE .

 

Nous voyons tous, aujourd’hui, ce qu'il advient de nos routes (nids de poule, routes fermées, routes non déneigées …) et les tragiques conséquences que cela engendre, sans compter la détérioration de vos véhicules (quand les routes sont détériorées, c'est vous qui le payez en frais sur votre voiture).

 

LE CHESNE, Fermeture des Infrastructures Routières : La casse du service public poursuit son avancée

Comme à l'usage, le citoyen ainsi que les agents de la fonction territoriale chargés de l'entretien des routes ont appris cette décision, laissant ainsi peu de place à la contestation et au dialogue social.

 

 

 

Plus surprenant encore, c'est à dire à quel point c'est rassurant, le directeur général adjoint, lui-même, n'était pas informé de cette décision alors que les plans d’aménagement du centre LE CHESNE sont actés. Bien entendu les élus locaux (maires, délégués,…) n’en sont pas encore officiellement avertis : en effet, les décideurs essayent à tout prix éviter la fronde des élus locaux à qui ils ont promis le maintien du service public, et cela dans l’intérêt de la vie des ardennais. Il faut constater que les actes sont contraires à l’intérêt des Ardennais !

 

La CGT ne comprends pas ce revirement de position. Qui devons nous croire ? De qui se moque -t-on ? Au final qui ment ?

 

Le centre de LE CHESNE est situé sur un point stratégique, placé au sud du Territoire Routier Ardennais Est. Il est situé à la jonction de plusieurs Routes départementales principales. Personne ne comprend ce choix.

 

Doit – on choisir entre l’efficacité d’un emplacement d’un centre, ou le pouvoir de certains élus ? Les intérêts d'une minorité primeraient-ils sur ceux de la population ardennaise ?

 

LE CHESNE, Fermeture des Infrastructures Routières : La casse du service public poursuit son avancée

 

Si malgré les promesses de maintenir les centres, le centre de LE CHESNE devait fermer, qu’en serait-il des autres ?

 

Et les agents dans tout cela ? Que deviennent-ils ?

 

Certains viennent tout juste d’être mutés dans ce centre, suite à la fermeture des centres de RAUCOURT et de MONTHOIS .

 

La direction des routes pense-t-elle à ses agents ?

 

La CGT sera toujours là pour défendre l’intérêt des usagers ainsi que celui des agents du service public. Car il ne faut pas oublier que si un centre est rayé de la carte, c’est encore un service public de proximité que l’on enlève, des familles que l’on déplace, que l’on met en difficulté et un service rendu qui sera moins efficace .

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :