Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’inégalité de soins reste importante, montre Malgré les progrès de la médecine, les inégalités d’accès aux soins en France restent importantes d'après récent un sondage commandé par le Secours populaire. Un cadre vit en moyenne 81 ans, un ouvrier 74, un Sdf moins de 50… C’est en partant de cette réalité, et en s’appuyant sur les témoignages de ses bénévoles, que le Secours populaire a publié un hors-série de son magazine Convergence consacré à la pauvreté et à la santé.

« Derrière le pouvoir d’achat, la santé est le deuxième sujet d’inquiétude des Français, explique Julien Lauprêtre, président de l’association. Nous constatons la douloureuse situation de l’accès aux soins. »
« Pour beaucoup de familles, il faut choisir : payer la facture Edf ou le médecin, explique Christophe Auxerre, directeur de la rédaction de Convergence. Nous notons aussi une dégradation de la santé mentale. Quand on n’a rien dans son assiette, comment garder le moral ? »
L’association pointe aussi les difficultés que rencontrent les personnes précaires en milieu rural : « Avec la hausse du coût de l’essence, s’il faut faire 40 kilomètres pour se rendre chez le médecin, les patients renoncent. »

Le Secours populaire a commandé à Ipsos un baromètre de la pauvreté. Pessimistes, 85 % des personnes interrogées estiment que leurs enfants ont plus de risques qu’eux-mêmes de connaître la pauvreté.
39 % ont déjà retardé au moins un soin, ou y ont renoncé, en raison de son coût. Pour 31 %, il s’agit de l’achat de prothèses dentaires (38 % des foyers gagnant moins de 1 200 euros par mois et 23 % de ceux qui perçoivent plus de 3 000 euros), pour 29 %, de lunettes ou de lentilles (respectivement 40 % et 20 %), pour 24 %, d’une consultation chez un spécialiste, pour 18 %, de l’achat de médicaments et pour 14 %, d’une consultation chez un généraliste. 17 % ont aussi renoncé à un soin en raison de l’éloignement.
Un sondage qui rejoint le baromètre AG2R la Mondiale, lequel fait état de 55 % de Français considérant que la santé occupe une place importante dans leurs dépenses, 86 % estimant que les frais de santé sont de moins en moins bien remboursés.

Avec l’instauration des franchises, une personne sur cinq dit avoir modifié sa consommation en matière de santé (31 % pour les bas revenus et 9 % chez les plus aisés).
Vous pouvez acheter le hors-­série Alerte pauvreté dans l’une des 4 000 antennes du Secours populaire ou le commander par Internet. En vente au prix de 5 euros.


Source : viva

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :