Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici sous forme de bande dessinée quelques uns des dangers que représente le traité transatlantique ...

cela fait peur, et c'est pourtant la réalité !!!! 

 

cliquez sur l'image pour accéder à la bande dessinée

 

Traite-transatlantique-tafta-usa-europe.jpg

 

 

 

Quelques bonnes raisons de refuser !


  • SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : on pourra nous imposer des normes moins strictes qu’en Europe (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, Bisphénol A…etc).
  • AGRICULTURE ET ENVIRONNEMENT: La baisse des droits de douane inondera le marché européen de produits de piètre qualité, condamnant les agriculteurs à se convertir à l’agriculture intensive, au détriment d’une transition agricole nécessaire.
  • GAZ DE SCHISTE : La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui
  • pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent.
  • EMPLOI : Les entreprises qui souhaiteront délocaliser dans les états concernés par le projet GMT où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. L’Inspection et le code du travail n’auraient plus aucune valeur juridique. 
  • SANTÉ & RETRAITES : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmas pourraient bloquer la distribution des génériques. Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les retraites par répartition seront démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM, ARRCO, AGIRC…

     

  • EAU & ÉNERGIE : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.
  • SERVICES PUBLICS : Le G.M.T limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne, transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universels et large à ces besoins essentiels.
  • CULTURE & PRODUCTION ARTISTIQUE : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou professionnelles à faible budget. Ce serait la fin de l’exception française. Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les
    trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés.
  • ENSEIGNEMENT : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale. De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes les subventions municipales, régionales ou nationales.


Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0