Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

trou-de-la-secu.jpg

 

 

 

Depuis plusieurs décennies les déremboursements se sont multipliés rendant
pratiquement obligatoire l’adhésion à une complémentaire pour pouvoir se soigner
et ouvrant là un fabuleux marché aux assurances privées. Délibérément on plombe
les comptes de la sécu, on détruit un système basé sur la solidarité pour offrir aux
actionnaires privés un pactole sur lequel ils bavent depuis de nombreuses années.
En 2001, la Sécurité Sociale présentait un excédent de 2.5 milliards d’euros. En
2003, elle présentait un déficit de 13 milliards d’euros, pourtant entre 2001 et
2003, ce n’était pas la crise. La masse salariale n’a pas diminué, au contraire, elle
a augmenté sous l’effet conjugué des créations d’emplois et de la Rémunération
Mensuelle Garantie nées de la loi des 35 heures. Les cotisations sociales ont donc
augmenté. Alors pourquoi ce déficit vertigineux ? Simplement par le
détournement d’impôts et taxes prélevés au nom du financement de la Sécurité
Sociale mais réaffectés au déficit de l’état pour masquer les « frais de bouche du
gouvernement, et le train de vie de nos dirigeants »


Savez-vous qu’entre autre ne sont pas reversées à la Sécurité Sociale par l’Etat
les sommes suivantes : - Taxe sur les tabacs : 7.8 Milliards d’€uros - Taxe sur
les alcools : 3.3 Mds€ - Part maladies professionnelles de la TIPP : 1.2 Mds -
Aides à l’emploi non compensées : 2.3 Mds€ - TVA sur les hôpitaux payée par la
Sécurité Sociale : 2.2 Mds€ - Part des primes assurances auto : 1,6 Mds - Taxe sur
les industries polluantes : 1,2 Mds.
A cela s’ajoute des charges indues supportées par le Régime Général à savoir le
déficit des régimes particuliers au nom de la « Compensation Démographique »,
soit 3.5 Mds€ versés aux régimes les plus pauvres : notaires, avocats, dentistes,
forestiers. ..
Sans oublier les retards de payement comme les contrats aidés : 2,1Mds ou le
payement des entreprises : 1,9Mds !


Sans ces détournements et charges indues, la Sécurité Sociale serait excédentaire
À titre d’exemple, en 2007, le total des sommes détournées s’élevait à 20,1 Mds€
pour un « déficit » de 11 Mds€.


Et si contrôle ou maîtrise des dépenses il doit y avoir, ce n’est pas uniquement
aux assurés sociaux de les subir. L’assurance maladie ne doit plus être la vache à
lait de l’industrie pharmaceutique, des cliniques privées, de l’industrie des 3èmes
et 4ème âges, des professions médicales libérales… Plus que jamais, la
cohabitation entre un système solidaire et une organisation libérale des soins est
une énorme contradiction. Les capitalistes veulent liquider un système qu’il faut
au contraire amplifier. La Sécu ne doit pas se limiter au remboursement ou au
paiement de prestations. Elle doit organiser et gérer les soins dans un grand
service public de santé et de prévention.


La destruction de la protection sociale, fait partie d’une stratégie de
précarisation des populations. Ce qui a été mis en oeuvre dans les pays du sud
arrive maintenant chez nous : serons-nous assez forts pour résister, ou la
propagande des médias et du gouvernement au service des lobbies financiers sera
telle la plus forte ?

 

 

Nos luttes ont forgé nos droits, nos résignations les détruiront

 

Source

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :