Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sarko-KO.jpg

 

 

 

Soit un peu plus que la dernière fois. Samedi 2 octobre, nous étions près de 3 millions dans la rue. 
Avec une participation différente des précédents mouvements. Pourtant ne nous avait pas dit que l’affaire était bouclée, qu’elle était juste et équitable et qu’on y reviendrait pas ?

Nous avons eu droit, une nouvelle fois, aux discours d’un Tronc qui se félicite qu’il n’y ait pas plus de manifestants que la dernière fois… sans parler des propos mensongers d’un Woerth qui nous promet la réforme la plus sociale d’Europe, alors même qu’il met en oeuvre la même politique libérale antisociale que dans les autres pays ! Leur seule limite est la résistance et les luttes des salariés et de la population. 
On ne peut être plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Certains analystes commencent d’ailleurs à pointer le risque de l’autisme gouvernemental pour l’économie du pays.

Le droit à la retraite à 6O ans avec la prise en compte des années d’études et de chômage, c’est une revendication qui monte dans les cortèges. Comme celle d’une politique pour l’emploi pour tous, jeunes et moins jeunes, avec de bons salaires. 
Elles sont là les clés d’une véritable réforme des retraites et non pas dans les solutions individuelles comme voudraient nous faire croire les grands affairistes financiers. 
On a déjà sur les rangs le groupe Médéric qui se spécialise dans l’épargne retraite et à la tête duquel on trouve comme par hasard le frère de président…

Les jours prochains vont être décisifs pour cela.

D’ores et déjà, le mardi 12 octobre s’annonce comme un rendez vous majeur pour le monde du travail.

La confiance est en train de changer de camp, à nous d’écrire cette page du mouvement social !

 

DIRE QUE VOUS ÊTES CONTRE, C'EST BIEN, LE MONTRER EN PARTICIPANT AUX MANIFESTATIONS C'EST MIEUX ET SURTOUT BEAUCOUP PLUS EFFICACE

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :