Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

584201Chmage.jpg

 

 

La hausse du chômage, due principalement aux fins de CDD et à la chute de l’intérim, est significativement marquée par le sous-emploi des jeunes : 6 millions de jeunes européens sont au chômage dont plus de 700 000 en France, soit plus d’un jeune sur quatre.

100 000 emplois ont été détruits en 2012 et la même tendance se poursuit cette année.

Les prévisions économiques annoncent, en outre, une aggravation du chômage jusqu’en 2014.


Malheureusement, l’analyse de la CGT sur la situation désastreuse de l’emploi, se vérifie. En effet, les pansements sur la politique de l’emploi n’y remédient nullement :

• 17 347 contrats emplois d’avenir signés sur les 100 000 escomptés en fin d’année 2013,

• les contrats de génération peinent à voir le jour,

• l’effet réel de la loi dite « de sécurisation » de l’emploi ne consiste qu’à fragiliser l’emploi.


Sous prétexte, d’améliorer la croissance, la Commission Européenne préconise aujourd’hui une série de mesures prioritaires à prendre par la France, parmi lesquelles la réforme des retraites, la baisse du coût du travail, mais aussi la réforme du système d’indemnisation des chômeurs : alors qu’actuellement, un chômeur sur deux, seulement, est indemnisé, il est « recommandé » de diminuer encore les indemnisations.

Or, il est désormais prouvé que l’austérité n’améliore pas la croissance d’un pays. Ceux qui l’ont tenté continuent à s’enfoncer dans le chômage, la misère et le désespoir.


Lors de la Conférence sociale des 20 et 21 juin prochains, la CGT maintiendra ses propositions de mesures visant à la croissance par le développement de l’emploi et l’augmentation des salaires.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :