Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je sens le foutage de gueule se généraliser en France, notamment au plus haut niveau, celui de «nos élites» : les Pieds Nickelés du gouvernement.

Le dernier méga foutage de gueule en date a été commis pas plus tard que cette semaine (celle du 25 au 30 janvier 2010), par les Pieds Nickelés du gouvernement : Sarkozy le Filochard de l’Élysée, Lagarde la Croquignol des Finances, et Wauquiez le Ribouldingue de l’Emploi.

«La bonne tendance du chômage», «sa baisse en 2010», «les mesures gouvernementales qui portent leurs fruits»… En 5 jours de déclarations tonitruantes (complaisamment relayées par les médias), aucune contrevérité ne nous a été épargnée.

Ils sont impayables avec leurs -18.000 chômeurs de catégorie A au mois de décembre 2009, ce chiffre miraculeux qui amorce cette fameuse «bonne tendance» qu’ils nous promettent en chœur.

En économie, une tendance se mesure au minimum sur 6 mois. Et sur 12 ou 18 mois si on veut être précis. Et qu’observe-t-on quand on s’intéresse un peu aux tendances lourdes : +450.000 chômeurs de catégorie A sur les 12 derniers mois et +600.000 sur les 18 derniers.

C’est ce qu’on appelle un «signe encourageant» !

Et il n’est ici question que de la seule catégorie A, celle des "chômeurs officiels" (environ 2,6 millions, contre 2 millions il y a un an et demi).

Les "chômeurs en formation" (plus de 215.000 selon la CGT) apparaissent, eux, dans la catégorie D, une trappe à demandeurs d’emploi. En voilà quelques centaines de milliers escamotés discrètement… mais sûrement.

Et inutile de s’attarder sur les catégories B et C (chômeurs en activité partielle ou très réduite) qui, elles aussi, ont enregistré un bond spectaculaire.

Toujours cette «bonne tendance» des familles qu’on doit aux mesures gouvernementales et notamment à l’une d’elles, la meilleure forcément, celle que Wauquiez appelle «la zéro charges» (mot pour mot), entendez par-là "la zéro cotisations" pour les employeurs. Car, au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu, Ribouldingue Wauquiez, secrétaire d’État à l’Emploi, assimile les cotisations sociales (et les droits qu’elles ouvrent) à des charges, comme les matières premières, l’énergie ou les transports…

Voilà qui donne toute la mesure de son attachement à la santé des travailleurs : C’est une charge !

Mais ce que Ribouldingue Wauquiez, Filochard Sarkozy et Croquignol Lagarde ne nous disent pas, c’est qui profite de l’exonération des cotisations sociales (des «charges» dans le jargon du gouvernement et du Medef) ? Les employeurs, les patrons, et les actionnaires évidemment !

Et qui au final devra payer ? La collectivité bien sûr ! Vous et moi !

Car les exonérations ont un coût prohibitif qui se chiffre en dizaines de milliards d’euros, ceux qui creusent les déficits des caisses de retraite, de la Sécurité sociale et de l'Assurance-chômage (15 milliards rien que pour cette dernière), et qui nous contraignent à emprunter de plus en plus d’argent (dont les intérêts plombent plus encore les comptes de la Nation).

Cette «bonne tendance» du chômage est un mensonge tellement grossier que même les Pieds Nickelés, les vrais cette fois, n’oseraient en user pour justifier leurs larcins. Reconnaissons toutefois que cette contrevérité se traduit par une vraie tendance : Celle du creusement des déficits et de l’endettement abyssal de la France (plus de 22.000 € par habitant, enfants en bas âge compris).

Françaises, Français, on se fout ouvertement de votre gueule !

Si les Pieds Nickelés de notre enfance (ceux de Louis Forton et de Pellos) nous faisaient bien marrer, leurs imitateurs d’aujourd’hui nous font rire… mais jaune !

Yves Barraud
Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :