Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Monsieur le Président,

La CGT vous remercie pour les vœux adressés à l’ensemble du personnel de la collectivité le 8 janvier.

La CGT vous adresse elle aussi ses meilleurs vœux ainsi qu’à tous les agents du Conseil Général.

Nous avons noté lors de votre discours que les mots « rigueur, économie, difficultés financières, crise mondiale, dépenses » étaient souvent cités.

Si la CGT ne peut qu’effectivement regretter que de tels termes soient employés dans le contexte économique actuel, par contre elle ne peut s’associer à certains de vos dires.

Cette crise mondiale et toutes ses conséquences sont le résultat d’une politique tant mondiale que française. La CGT dénonce depuis fort longtemps cette politique et n’est pas étonnée de ce qui arrive à l’échelon mondial.

Les divers pays dits « développés » ont toujours privilégié un capitalisme où l’argent prévaut sur l’humain. En France comme ailleurs.

La CGT regrette que la gestion de cette crise soit elle aussi en faveur des institutions qui l’ont provoquée. Et la politique de notre gouvernement ne correspond en aucune façon à ce que la CGT aurait espéré. Ce gouvernement dont vous faites partie et dont vous n’avez contesté ses décisions à aucun moment.


Le bouclier fiscal : réservé aux personnes les plus aisées. (vous étiez pour)

Privilégier l’aide aux banques lors de la crise en leur accordant des milliards d’euros d’aide. (vous étiez pour), pour que celles-ci en finalité recommencent à agir de même.

Le désengagement de l’Etat envers les collectivités territoriales, avec le plus souvent des budgets non compensés (vous le dites, mais ne faites pas parti des Conseillers Généraux qui attaquent l’Etat à ce sujet )

Les attaques sur la Sécurité Sociale, les aides aux plus démunis, les retraites, l’éducation, la politique de l’emploi.

Les attaques de plus en plus régulières sur le pouvoir d’achat……etc ..etc … etc

 

Vous nous demandé des efforts à nous agents, alors que vous, de

votre côté vous décidez et appliquez cette politique de rigueur envers les Français les moins aisés.

Comment voulez-vous que nous puissions accomplir nos missions avec la même efficacité si les moyens sont diminués ?

Tous les agents des différents services le ressentent et plus particulièrement dans le secteur social qui est en première ligne des difficultés journalières de beaucoup d’Ardennais.

La CGT a relevé dans votre discours la phrase suivante « la France est peut-être la moins mal placée pour relever les défis d’une nouvelle croissance, pour peu que notre pays s’applique dans le cadre d’efforts équitablement partagés » .Vous trouvez vraiment que la politique gouvernementale actuelle est faite d’efforts équitablement partagés ? Nous espérons que malgré votre sensibilité politique vous êtes conscient que c’est loin d’être le cas !

Nous vous affirmons, Monsieur le Président, que l’ensemble du Personnel du Conseil Général continuera à travailler pour la collectivité avec la conscience professionnelle qui les caractérise. Néanmoins, il faudra tout de même nous donner les moyens nécessaires, malgré la conjoncture, pour que l’ensemble des Ardennais continue à apprécier notre travail.

Pour terminer Monsieur le Président, la CGT espère que dans les moments difficiles qui nous attendent, que les organisations syndicales soient plus associées à toutes les décisions importantes qui sont prises au sein de notre Conseil Général.

Vous nous affirmez souvent qu’il est important pour notre collectivité qu’organisations syndicales et autorité travaillent conjointement pour le bien-être des agents. Nous ne pouvons sur ce point qu’être d’accord avec vous, encore faudrait-il que cela soit toujours réellement le cas.

Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :