Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CIMG1024.JPG

C'est un peu le sentiment que devais avoir le Président Huré ce matin lors de l'ouverture du vote du budget.
En effet rarement autant de monde était venu y assister
Il y avait bien sur la CGT et la CFDT venu distribuer ce tract  afin d'avertir de la situation au Conseil Général, mais aussi des parents d'élèves venu manifester leur mécontentement à l'annonce de la fin de la gratuité des transports scolaires pour les lycéens, des retraités venus montrer qu'eux aussi existaient.Enfin bref les balcons étaient copieusement remplis.
Ce qui tant à prouver que les Ardennais sont trés soucieux de ce que l'on fait de leur argent.

Le président Huré dans sa présentation du budget parla longuement de restrictions à tout niveaux, dus selon lui à cette fameuse crise.
Nous tenons à lui rappeler que contrairement à ses dires cette crise était prévisible, et que sa gestion au point de vue national, ne fut pas meilleure qu'ailleurs. Des milliards pour les banques et rien pour le citoyen que nous sommes.

Décidemment le Président n'admettra pas que son groupe politique favorise une certaine partie (toute petite) de la population, en lui accordant les bénéfices d'un bouclier fiscal dont on bénéficie à un niveau de salaire que l'Ardennais moyen  arrive à peine à imaginer. Pourtant savoir reconnaitre ses erreurs est souvent une qualité des grands hommes, et là aucun remords pour avoir apposer sa signature sur des textes plus que discutables

En bref, son discours fut tourné sur les restrictions, les économies à faire, mais aussi sur l'augmentation de 4,8% des impots ........ Rien que cela ......

Nous avons aussi relevé quelques imprécisions (volontaires ?) comme le cout réel de Woinic 600 000 euros pour le Président alors que nous approchons plus des 1.8 millions d'euros.
d'ailleurs la comparaison du cout de woinic avec le montant des aides au plus démunis (4 jours pour le Président mais 12 en réalité) nous a semblé une insulte envers ceux en bénéficiant !

Certains Conseillers Géréraux se sont opposés  à l'orientation de ce budget. L'opposition tout d'abord, mais aussi quelques uns étiquettés "majorité", ce qui montre bien la différence entre une politique nationale et une départementale, où le ressentiment du citoyen pèse bien plus dans l'attitude de ses élus direct.

C'est maintenant à eux lors des diverses commissions de ce budget de montrer que ce n'était pas une façade et de refuser un budget de rigueur envers le contribuable Ardennais

Vos représentants CGT et CFDT ont ensuite rencontré les élus de l'opposition.
Nous avons pu leur expliquer les dysfonctionnements constatés, ainsi que les économies bien mal pensées, qui aboutissent à un service public au rabais.
Pèle mèle, les problèmes à la DISA, aux routes, dans les bases et loisirs, les musées, les bibliobus, les collèges.
Nous leur avons clairement expliqué que ces économies nuisaient à notre travail, et que quand des agents ne réclamaient des moyens pour eux mais pour l'usager, c'est que la situation est grave.
Nous leur avons aussi parlé de notre incompréhension dans la politique managementale du Conseil Général.
Des sommes considérables investies dans des audits qui n'aboutissent même pas.
Des errements du CG envers les lois les plus basiques de la fonction publique territoriale, et du code du travail
Du peu d'écoute envers le désarroi de beaucoup d'agents subissant la politique décidée par l'autorité

Ils nous ont écoutés attentivement et nous ont avoués qu'eux aussi avaient des difficultées à comprendre certains chiffres du budget et que notre autorité trainait les pieds à apporter des éclaicissements.

Nous vous tiendrons bien évidemment au courant des décisions qui seront prises dans les jours prochains.


10-03-29-20-32-51.png




Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :