Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’administration vient de répondre au tract commun CGT – CFDT ainsi qu’au préavis de grève local lancé dès le 18 juin par nos deux organisations. (Voir courrier de l’administration ICI) et notre tract commun LA

Nous rappelons pour information, qu’un préavis de grève locale permet à l’employeur de connaitre les revendications, mais aussi lui donne la possibilité de discuter avec les organisations syndicales pour tenter de trouver une alternative au mouvement de grève.

Or notre administration nous répond le 24 juin (jour de la grève), dans un courrier envoyé le 29 juin !!! Cela se passe de commentaires…

La CGT aimerait donc apporter quelques précisions aux réponses de l’administration…

Tout d'abord, nous regrettons que ce ne soit pas la réponse de notre Président mais celle du DGSD … Cala nous amène malheureusement à nous poser des questions…

 


01.jpg

 

  Ne sont pas acceptables ? Pour l’administration sans doute, oser dénoncer ce qui se passe est sans doute un crime de lèse-majesté ! Encore faudrait-il que ce soit elle qui nous réponde.



02.jpg
Nous ne nions pas le contexte national difficile, bien au contraire puisque nous le dénonçons ! Nous dénonçons aussi le fait que notre Président fait partie de la même tendance politique que notre gouvernement… Celui qui essaie sans cesse de supprimer nos acquis ( sécurité sociale, retraite…) et qui par le bouclier fiscal protège les plus riches au détriment des autres !, celui qui laisse les entreprises bénéficiaires délocaliser pour gagner encore plus d’argent ! celui qui nous dit de nous serrer la ceinture alors qu’il dépense à tout va l’argent des contribuables…Notre Président ne peut donc invoquer ce contexte puisqu’il y participe !!!!

Nierez-vous que notre Département est un de ceux subissant le plus les effets de cette politique ? Et qu’un plan social ne serait pas une hérésie si cette situation perdurait ? 

Oui vous allez le nier, pourtant vous ne pourrez qu’acquiescer si la CGT affirme que dans la fonction publique territoriale le licenciement pour suppression d’emploi  est possible. Nous n’en sommes pas encore là, mais la situation nous inquiète au plus haut point.

Quant au dialogue avec les agents, les témoignages dont nous disposons se rejoignent sur le peu de considération, les menaces et le peu de cas de leurs désidératas…

 


03-copie-1.jpg

Nous sommes d’accord avec le fait que notre administration se doit d’être plus efficace dans son fonctionnement, c’est d’ailleurs pourquoi nous dénonçons les dysfonctionnements de plus en plus nombreux

Quant à l’omerta, c’est un mot fort, mais réel … Textuellement c’est la loi du silence. Alors Mr le DG la CGT le maintient, puisque c’est réellement le cas.

Toutes les réunions faites dans tous les services sont organisées de manière (et avec les consignes) que rien ne doit filtrer. Ne vous étonniez pas vous-même lors du CTP du 04 mai que certaines informations étaient en notre possession ?  Qu’à cela nous vous avons dit qu’il fallait s’inquiéter que certains cadres fussent anxieux au point d’alerter la CGT et que pour toute réponse nous ayons eu cette phrase « je ne paie pas mes cadres à être anxieux »



04.jpg

 

L’échange et l’écoute ? Ce n’est en aucun cas le ressenti des agents, c’est donc bien qu’il y a un problème. Les agents ont plutôt l’impression d’être mis devant le fait accompli sans que l’on tienne compte d’eux ! Et l’attitude de certains directeurs et chefs de services (pas tous heureusement) ne les conforte pas dans l’idée qu’ils sont associés à quoi que ce soit !



05.jpg

 

La CGT ne voit pas bien le rapport entre le fait de former des agents et le dénigrement des compétences. En vous suivant dans ce sens, au contraire, mieux les agents seront formés et plus ils se sentiront dénigrés si les comportements ne changent pas à leur égard !

Être dénigré c’est se sentir sous-estimé, et cela n’a rien à voir ni avec la formation, ni même avec le degré hiérarchique !



06.jpg

10-07-04-11-43-21.jpg

 

Et bien justement en nous invitant  (a notre initiative) comme vous le dites si bien au vote du budget le 31 mars, nous avons pu constater aisément que les élus se plaignaient de ce que nous dénonçons.

 Et ce n’est pas tant de la situation financière que nous parlions, chaque Ardennais, chaque agent peuvent se rendre compte aisément que la situation est plus que sérieuse ! Nous voulions juste insister sur le fait que certains conseillers généraux n’étaient manifestement pas au courant de l’utilisation d’une partie des fonds publics. Ne nous parlez pas de mépris envers eux, puisque nous les avons rencontrés et ce sont leurs propres paroles !! À moins que comme c’était les élus de l’opposition cela compte beaucoup moins ? Dans ce cas le mépris n’est pas de notre côté ! Et juste pour rappel, certains conseillers de la majorité ont eux aussi manifesté leurs désaccords !


 

10-copie-1.jpg


À aucun moment la CGT n’a mis en cause votre défense du service public. Mais le simple fait que vous nous invitez à un peu plus de modérations prouve que nos accusations contrairement à vos dires sont fondées ! . De plus, un des rôles des organisations syndicales étant de dénoncer les dysfonctionnements, vous ne pouvez nous le reprocher… À vous de faire au mieux pour que ceux-ci soient le plus rares possible !



12.jpg


Cela a au moins le mérite d’être écrit, mais depuis des mois la CGT dénonce le fait que nos rencontres se font à notre demande uniquement (hors commissions obligatoires), est-ce cela un échange constructif ? Ne trouvez-vous pas que c’est un motif légitime pour évoquer une Omerta ? …

Monsieur le DGSD, la CGT est plus que soucieuse que notre collectivité réponde pleinement aux attentes et aux besoins des usagers, c’est pourquoi nous dénonçons ce qui ne fonctionne pas ou ce que nous trouvons injuste tant envers les agents que le contribuable Ardennais … la fin de la gratuité des transports scolaires en est un des meilleurs exemples, ce n’est malheureusement pas le seul 

 

Tag(s) : #SPECIAL CONSEIL GENERAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :