Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cgt-cg08-ardennes-cg08.jpg

 

 

Les jeunes subissent de plein fouet la crise économique et sociale : c’est ce que met en évidence le rapport annuel du Secours catholique, publié le 8 novembre. Dans certains départements, les 18-25 ans représentent jusqu’à 10 % des bénéficiaires de l’association pour obtenir de l’aide alimentaire, ce qui ne se voyait quasi jamais avant.


Malgré leur bon niveau de formation (13,7 % ont fait des études supérieures contre 11,2 % des plus de 25 ans), ces jeunes ont de vraies difficultés à stabiliser leur vie professionnelle. Disposant de peu de ressources (784 euros par mois en moyenne), ils ont la plupart du temps des contrats de travail précaires qui ne leur permettent pas de « boucler » les fins de mois. Un jeune sur trois est sans ressources et habite un logement précaire. 40,2 % sont au chômage.


Cette aggravation de la pauvreté des jeunes Français est aussi relevée par le Secours populaire, qui a, en 2010, noté une hausse de 10 % des 18-25 ans parmi les personnes qui viennent à ses permanences. En 2009 déjà, l’Institut national de la statistique (Insee) avait souligné que les jeunes étaient plus pauvres en moyenne que les autres citoyens : le taux de pauvreté des 18 à 24 ans était alors de 22,5 %, contre 13,5 % pour le reste de la population. Le nouveau plan de rigueur annoncé par François Fillon en début de semaine ne risque pas d’améliorer cette dramatique situation.

 

Source

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :