Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

1582483448.jpg

 

 

 

L’emploi salarié en France a reculé de 1,5% en 2009, pour atteindre "un niveau jamais observé depuis l’après guerre", selon les chiffres définitifs publiés jeudi par "Pôle emploi".

256 100 postes de travail ont été perdus en 2009, portant à 16 287 700 le nombre de salariés des secteurs concurrentiels, un niveau proche de 1992, date de la précédente période récession économique en France.


Le secteur industriel, dans lequel travaillent 19% des salariés français, a été le plus touché (-5,2%, soit moins 168.200 postes), suivi par le secteur de la construction, employant 9,1% de la population active, qui a perdu 2,9% d’emplois, soit 43 800 emplois, après onze années de hausse consécutive.


Le secteur tertiaire, qui représente 71,9% de la population salariée totale, a enregistré une baisse de 0,4% (- 44 200 postes. L’emploi féminin a chuté en 2009 de 0,7%, soit 51.400 postes, une première depuis 1993, mais résiste mieux que l’emploi masculin (- 2,2%, soit – 204 700 postes).


Pour autant, relève Pôle emploi, "la part des femmes dans l’emploi salarié continue de progresser (+0,4%), atteignant 44,5% fin décembre 2009". Cette progression s’explique par une féminisation croissante du secteur tertiaire, 85,5% de femmes y travaillent contre 61,1% d’hommes.


Toutes les régions de France métropolitaine sont touchées par la diminution globale de l’emploi salarié en 2009, à l’exception de la Corse (+ 1,7%, soit 1.050 emplois) grâce aux emplois dans le tertiaire, l’industrie et dans la construction.


Voir le dossier sur la politique industrielle : "Sortir de la crise"

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :