Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 cgtcg08-cgt-08-ardennes-cg08-richesse-syndicat.jpg

 

 

Grosso modo, les 3 milliards que l’on donne aux restaurateurs sans contrepartie et les 3 milliards que se sont partagés  rien que sur les revenus de leur capital les 100 personnes les plus riches de France représentent de quoi créer prés de 500 000 postes dans la fonction publique !

500 000 chômeurs en moins, c’est de la croissance en plus et c’est la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans le privé pour faire face à la demande de ces nouveaux salariés, et certains iront même au restaurant …. 500 000 fonctionnaires en plus c’est également des services en plus, de meilleurs soins dans les hôpitaux, des classes moins chargées et un meilleur enseignement ; 500 000 fonctionnaires en plus et quelques dizaines de milliers d’emplois induits dans le privé, c’est également moins de précarité, moins de pauvreté, et moins de délinquance.

Les moyens sont là, ce n’est pas un problème de financement, c’est un problème de   choix politique …., et il est facile de trouver cinq ou six autres  milliards  sur les niches ou les cadeaux fiscaux des plus aisés pour doubler la mise ….

Est-il tolérable que des millions de travailleurs soient en état de précarité alors que la finance internationale exhibe sans aucune pudeur sa réussite. Est-il tolérable que certains mangent tous les jours au Fouquet’s, alors que pour des millions de personnes il ne reste plus que des pates le 10 de chaque mois ? Pour combattre le fléau du chômage, qui permet au capital de faire pression sur les salaires, il faut que le travail disponible soit réparti entre tous les ouvriers existants, et cette répartition doit déterminer la longueur de la semaine de travail !

Qui crée de la richesse ? Ce sont les travailleurs et pas les rentiers ou les banquiers ; si vous voulez faire pousser du blé, vous pouvez couvrir votre champs de billets de 500 euros et revenir un mois après, il n’y aura rien, il faut labourer, semer, soigner, récolter … ; c’est cela qui permet la création de richesses, et pas de faire travailler de l’argent ! C’est facile de faire travailler les autres et d’encaisser les bénéfices, mais maintenant il faut dire stop !

Alors non seulement il faut exproprier le secteur bancaire privé, mais il faut  créer  un seul pôle bancaire public et le « socialiser « : c’est-à-dire par exemple qu’il soit diriger par un quart de parlementaires, un quart par du personnel de cette banque, et l’autre moitié par des citoyens.

Nous en avons marre que ce soit la finance, c’est à dire ceux qui ne produisent rien et encaissent les bénéfices qui dictent leur lois. Nous en avons marre des rentiers et des actionnaires qui pour augmenter leurs dividendes autorisent des plans de licenciement en jetant des milliers d’employés à la rue simplement pour grossir leur compte en banque. Nous en avons marre de ces personnes qui vivent sur notre dos !

En l’espace de quelques années, la droite a réussi un véritable tour de force : transformer les opprimés et les déshérités en ennemis des classes populaires. La femme de ménage épuisée peste contre le RMIste du palier, l’ouvrier au chômage se met à haïr le travailleur étranger et le Rom pourchassé, les militants syndicaux sont présentés comme des privilégiés, et le fonctionnaire est montré du doigt. Pendant ce temps, on oublie la suppression de l’ISF, l’augmentation faramineuse des revenus des patrons et les dividendes indécents des actionnaires du CAC 40. Plutôt que de songer à vous rebeller, le gouvernement préfère que vous dénonciez votre voisin, et que vous montriez du doigt le pauvre, le faible, l’étranger !

 

Source

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :