Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Hausse-gaz.jpg

 

Le gouvernement a annoncé une nouvelle hausse du tarif du gaz de 5% au 1er avril 2011.

Le gaz aura augmenté de 20% en 12 mois (+9,7% le 1er avril 2010, +4,7% le 1er juillet 2010). Pour les 7 millions de foyers se chauffant au gaz, la ponction va atteindre 180 euros de plus par an, alors que le pouvoir d’achat des salaires et des retraites n’en finit plus de baisser.

Aujourd’hui, 8 millions de personnes seraient en situation de « précarité énergétique » et renonceraient à se chauffer.

En 2009, 5 millions d’abonnés ont eu du retard dans le paiement de leur facture.

Pas difficile de savoir la raison de ces augmentations : il s’agit de gonfler les dividendes versés aux actionnaires, et premier lieu l’Etat.

Car GDF-Suez vient de publier ses résultats pour 2010 (3 mars 2011). Les profits nets sont toujours en hausse, atteignant 4,6 milliards d’euros. La direction de GDF-Suez a décidé d’en accorder 3,9 milliards en dividendes à ses actionnaires. Cette décision a été prise en accord avec Bercy, qui va en toucher une grosse part en tant qu’Etat-Actionnaire. Lesfactures finissent dans la poche de ceux qui ne travaillent pas et qui n’ont pas de problèmes de chauffage !

L’excédent d’exploitation de GDF-Suez atteint la somme colossale de 15,1 milliards d’euros, 7,7% de plus qu’en 2009. Pour les ventes d’énergie en France, il augmente de 300 millions à 1 milliard d’euros. C’est exactement l’équivalent des hausses de factures pour l’ensemble des 11 millions d’usagers en 2010.

Concurrence et privatisation n’en finissent pas de ruiner le service public.

Le bilan est sans appel. Depuis la privatisation, les tarifs ont augmenté de 50%. Les effectifs fondent. Les salaires réels des gaziers vont encore baisser en 2011. Les conditions de travail se dégradent. Des activités sont filialisées, externalisées pour précariser encore davantage l’emploi. L’investissement, la sécurité des approvisionnements, la sûreté des installations sont remis en cause.

Pendant que les actionnaires privés s’accaparent des milliards d’euros, GDF-Suez mène la guerre mondiale de la concurrence au profit de la finance, en particulier contre EDF, par exemple en prenant le contrôle du britannique International Power en 2010.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :