Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

pauvre_rche_Compte-Goutte.gif

 

 

L’uranium appauvri est un  des principaux déchets de l’industrie nucléaire, que
l’on  à  recycler  dans  la  fabrication  d’obus  antichars,  de  missile  et  de  bombes,
utilisés lors de la première guerre du Golfe, au Kosovo, en Irak et actuellement en
Libye.  L’uranium  appauvri  continue  d’irradier  et  de  tuer  après  les  combats.  En
outre,  comme  tous  les  métaux  lourds,  il  se  fixe  sur  les  organismes  et  augmente
considérablement les risques de leucémie. 


Pendant  l’impact,  l’uranium  s’échauffe  et  atteint  sa  température  de  fusion,  qui
est  inférieure  à  celle  de  l’acier ;  il  crée  avec  le  fer  du  blindage  un  eutectique
(Mélange de deux corps purs qui fond et se solidifie), ce qui provoque la fusion du blindage
et participe à la perforation, en projetant le métal liquide dans l’habitacle. Cela se
propage dans la cible et tout ce qui est inflammable va prendre feu voire exploser

 

Cette combustion de l’uranium appauvri donne la poudre d’oxyde d’uranium. Les
poussières ainsi produites se répandent dans l’atmosphère, elles mesurent moins de
1, 5 micron. Elles sont donc respirables, peuvent se déposer dans les alvéoles et être
absorbées  par  le  système  lymphatique  ou  le  sang.  Connaissant  les  effets  de  ces
armes  sur  les  populations  de  l’ex-Yougoslavie,  d’Afghanistan,  d’Irak  et  sur  les
soldats   étatsuniens   qui   les   ont   utilisées   (cancers,   leucémies,   malformations
congénitales). Cette poussière noire reste suspendue dans l’air, et selon le vent et la
climatologie, peut voyager sur de grandes distances. Si vous pensez que l’Irak et la
Libye  sont  très  loin,  rappelez-vous  que  le  nuage  de Tchernobyl  est  arrivé  jusqu'à
chez nous. Et la Yougoslavie c’est l’Europe !


A  Gaza  après  que  l'armée  israélienne  ait  utilisé  de  l'uranium  appauvri  pendant
son  attaque  contre  l'enclave  il  y  a  deux  ans,  le  nombre  de  malades  cancéreux  a
augmenté  d'environ  30%.  Certaines  zones  de  la  Bande  sont  1000  fois  plus
radioactives que les niveaux naturels.


Pour l’Irak, la chaîne britannique SkyNews a révélé le 1er septembre dernier que
le  nombre  de  bébés  nés  avec  des  malformations  ne  cessait  d’augmenter  de  façon
alarmante  dans  la  région  de  Fallujah.  Ce  phénomène  est  attribué  à  l’utilisation
d’armes  de  destruction  massive,  chimiques  et  radiologiques,  interdites  selon  les
conventions internationales.
L’uranium   appauvri   est   également   utilisé   dans   les      munitions   pour   les
mitrailleuses  des  avions  de  combat  dont  on  se  sert  massivement  en Afghanistan
pour   les   attaques   terrestres.   En   Libye,   les   bombardements   prétendument
« humanitaires »  tueront  dans  les  années  à  venir  des  milliers  de  civils,  indique  le
professeur Massimo Zucchetti.
La dernière résolution soumise à l’ONU concernant la transparence des données
relatives à l’utilisation des armes à uranium  appauvri a été adoptée par une large
majorité  (141  États  pour,  36  abstentions).  Seuls  quatre  États  ont  voté  contre :  les
États-Unis,  le  Royaume-Uni,  la  France  et  Israël.  Le  nucléaire  civil  ou  militaire
conduit  l’humanité  à  la  barbarie.  Cette  industrie  est  un  concentré  de  toutes  les
erreurs  du  capitalisme,  notamment  l’irresponsabilité  techno-industrielle  contre
laquelle aucun principe de précaution n’est efficace. 


Décrit comme le Cheval de Troie de la guerre nucléaire, l’uranium appauvri est
l’arme  qui  continue  à  détruire.  La  vie  de  l’uranium-238  est  de  4.5  milliards
d’années,  l’âge  de  la  Terre.  Et,  comme  l’uranium-238  dégénère  en  sous-produits
radioactifs,  en  quatre  étapes  avant  de  se  transformer  en  graphite,  il  continue
d’émettre plus de radiations à chaque étape. Il n’y a pas moyen de l’arrêter, et il n’y
a pas moyen de le nettoyer…..

 

Source

 

 

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :