Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Capture-copie-2.JPG

 

 

 

Le site de l’Observatoire des Inégalités note le 16 octobre dernier que "la pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes dont plus d’un sur dix sont pauvres, contre 3,7 % des plus de 60 ans (les seniors). Parmi les 4,5 millions de pauvres au seuil de 50 % du niveau de vie médian, 1,5 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des ados. Mais les enfants pauvres ne sont pas pauvres tout seuls : s’ils sont dans ce cas, c’est que leurs parents disposent de revenus insuffisants notamment du fait du chômage et des bas salaires."

53% des pauvres sont des femmes

La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale. Les femmes sont ainsi 2,4 millions à être dans ce cas, soit tout de même 260 000 de plus que les hommes. Elles représentent 53 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont des femmes à la tête d’une famille monoparentale.

42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme

Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,1 %, contre 3,1 % pour les bac+2. Au total, 42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6 % disposent au moins du niveau bac+2. 60 % des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou inactive. 9, 8 % des employés, 8,2 % des ouvriers sont pauvres, contre 1,5 % des cadres supérieurs.

Chômage : le niveau de l’indemnisation génère de la pauvreté

Compte tenu des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits, le taux de pauvreté atteint 23 % chez les chômeurs. Il est de 16 % chez les inactifs mais aussi de 11,7 % - presque le double du taux moyen (7 %) - chez les indépendants. Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0