Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

interim.jpg

 

 

Une mission d'intérim sur quatre ne dure qu'un jour et la part des missions de moins de deux semaines est en augmentation, selon Pôle Emploi.

La durée moyenne des missions d'intérim a chuté en 2010, s'établissant à 8,7 jours contre 10,1 jours en 2008, selon une étude de Pôle Emploi publiée mardi.

La proportion des missions de deux semaines au maximum a augmenté : elle était de 67,2% en 2008, 71,8% en 2009 et 72,1% en 2010. Et une mission sur quatre (soit 3,75 millions) ne dure qu'une seule journée.

Cette baisse de la durée des missions concerne tous les secteurs socio-professionnels. Les missions d'intérim des ouvriers non qualifiés ont été en moyenne de 7,5 jours, de 7,6 jours pour les employés, celles des ouvriers qualifiés de 10,4 jours et celles des cadres et professions intermédiaires de 10,9 jours. Et les missions effectuées par les femmes sont plus courtes que celles effectuées par les hommes (8,2 jours contre 9).

Au total, en 2010, environ 15 millions de missions ont été effectuées, soit 11,9% de plus qu'en 2009, pour un nombre d'intérimaires estimé à 660.200 en décembre dernier.

(Source : L'Expansion)


NDLR : Il aurait été intéressant que Pôle Emploi fournisse le volume d'heures de travail en équivalent temps plein correspondant à ces missions, à la fois plus nombreuses mais de plus en plus courtes. L'intérim, autrefois conjoncturel, est devenu structurel. L'intérim, révélateur de la santé du marché du travail, nous révèle surtout que l'emploi en miettes est une tendance lourde.

Comme il l'est dit ici, il suffit de faire travailler au moins 1 jour en intérim un chômeur de catégorie A pour faire baisser le chômage officiel et enchanter le bilan actuel du gouvernement !

 

Source

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :