Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



DE 2002 à 2005, KME Tréfimétaux, unité spécialisée dans la fabrication du tube de cuivre installée à Fromelennes-Givet, a procédé à une vague de licenciements économiques. Les employés, frappés par ces mesures, soutenus par la CGT et défendus par Me Xavier Médeau, estimaient que ces licenciements étaient abusifs. L'affaire avait été alors portée au conseil des Prud'hommes de Charleville-Mézières. Le 4 avril 2008, l'instance rendait son jugement : « Ces licenciements sont abusifs et KME Tréfimétaux est condamné à verser 778.000 € de dommages et intérêts aux 17 salariés licenciés ».
KME a fait appel de la décision prud'homale. Le dossier est donc arrivé sur le bureau de la cour d'appel de Reims. Dans sa séance du 14 octobre dernier, elle a confirmé le jugement du conseil des Prud'hommes de Charleville-Mézières prononcé en avril 2008. Pour la cour d'appel, le groupe KME ne connaissait pas, à cette époque, de difficultés économiques pour justifier ces licenciements.
Les dix-sept salariés licenciés toucheront donc des dommages-intérêts. En avril 2008, le préjudice annoncé était de 778.000 €. Aujourd'hui, par le

biais de leur avocat, les salariés licenciés devront fournir les pièces justificatives sur leur situation actuelle.
Suite à cela, la cour d'appel de Reims statuera, en mars 2010 ; sur le montant que KME Tréfimétaux devra débourser.


J.-P.Ch.

Source l'Union

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :