Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

occupationanpe-CGTCG08-CGT-ARDENNES-CG08.jpg

 

 

 

Voir l'infographie ici...

Parmi ces données, nous avons retenu les six points suivants :

Durée d'indemnisation maximum
Danemark : de 2 à 4 ans
France : 2 ans (3 ans pour les + 50 ans)
Espagne : 2 ans
Allemagne : 1 an
Italie : 8 mois
Royaume-Uni : 6 mois

Niveau d'indemnisation par rapport au revenu brut précédent
Danemark : 73%
Espagne : 68%
France : 67%
Allemagne : 65%
Italie : 47%
Royaume-Uni : 33%

Part des chômeurs de longue durée
Italie : 48,5%
Allemagne : 47%
Espagne : 45%
France : 40%
Royaume-Uni : 33% (par contre, il y aurait 2,5 millions d’«invalides»…)
Danemark : 19%

Part de la population active qui travaille à temps partiel
Royaume-Uni : 27%
Allemagne : 26%
Danemark : 19,5%
France : 18%
Italie : 16%
Espagne : 13%

Part de la population en "situation de privation matérielle grave"
Italie : 6,8%
France : 5,8%
Royaume-Uni : 4,8%
Allemagne : 4,5%
Espagne : 4%
Danemark : 2,7%

A comparer avec les taux de pauvreté en 2010 qui étaient de 21% en Espagne, 18% en Italie, 16% en Allemagne, 17% au Royaume-Uni, 13,5% en France et 13% au Danemark.

Part du PIB consacrée à la politique de l'emploi
Espagne : 3,75%
Danemark : 3,2%
Allemagne : 2,5%
France : 2,4%
Italie : 1,7%
Royaume-Uni : 0,6%

Ces chiffres datent de 2009, soit du début de la crise.
Fin 2011, les taux de chômage officiels de ces pays sont les suivants : 22% en Espagne, 10% en France, 9% en Italie, 8,5% au Royaume-Uni, 8% au Danemark et 6% en Allemagne.

Le Figaro rappelle que depuis les années 90, quasiment tous les gouvernements ont durci à un moment ou à un autre les conditions d'indemnisation de leurs chômeurs. Ces mesures ont accentué la précarité et la pauvreté sans faire reculer le chômage.

Il est important de relever qu'il n'y a pas de corrélation entre durée/niveau d'indemnisation et taux de chômage. L'exemple du Danemark et de l'Espagne est en cela révélateur, ces deux pays étant les plus généreux, pour un résultat opposé...

Enfin, l'Insee vient de nous rappeler qu'il n'y a pas non plus de corrélation entre chômage et coût du travail. En effet, la Suède, le Danemark et la Belgique sont les trois pays de l'Union européenne où le coût du travail est le plus élevé, dans l'industrie comme dans les services, avec des taux de chômage entre 6% et 8%. Tandis que le Portugal, la Grèce et l'Espagne, dont le coût du travail est le plus bas en Europe, battent de tristes records (de 14% à 23% de chômeurs).

SH

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :