Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Sénat, par 183 voix contre 152, vient d'adopter le projet de loi relatif à l'avenir de la Poste. Le groupe socialiste avec Roland Courteau et Marcel Rainaud, ainsi que les groupes communistes et radicaux de gauche, ont voté contre.
Au cours des huit jours et huit nuits de travaux parlementaires, le sénateur Roland Courteau a dénoncé à de nombreuses reprises "un projet de loi qui ouvre la voie à la privatisation". Selon lui, "le Gouvernement et les groupes centristes et l'UMP sont restés sourds à nos avertissements et ils ont rejeté quasi systématiquement nos amendements qui constituaient une solution alternative sauvegardant l'EPIC". D'où le constat du sénateur : "Ce changement de statut relève bien du dogmatisme".
Roland Courteau a lancé : "Ce n'est pas l'Europe qui est en cause, c'est la logique ultralibérale qui anime l'Union Européenne majoritairement gouvernée à droite..." A l'issue du vote du Sénat, le sénateur confiait volontiers dans les couloirs : "Tout, désormais semble prêt, au niveau législatif, pour rendre possible, dans les toutes prochaines années, la privatisation du plus emblématique des Services Publics. Rien n'empêchera, en effet, que par une deuxième loi, la part des personnes morales de droit public tombe au-dessous de 50 % du capital. Les conséquences ? On les devine pour la présence postale en zone rurale ou en zone urbaine sensible, la levée et la distribution du courrier, le prix unique du timbre". A l'Assemblée nationale de juger maintenant...

Nos deux sénateurs Mrs Huré et Laménie, ont bien sur voté pour ...on ne contredit pas Napoléon si on veut faire parti des élections !!!!  Les habitants de leur canton fort rural apprécieront quand leur bureau de poste disparaitra...
En espérant que lorsque cela arrivera ils n'auront pas l'outrecuidance de venir contester la décision qu'ils ont eux mêmes votée. ... Si si, cela c'est déjà vu avec certains députés ....
Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :