Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

lemmings1.jpg

 

 

L'info est passée inaperçue. Si elle est confirmée, elle donne la mesure du coût humain exorbitant des licenciements.

C'est Le Canard Enchaîné qui en parle dans son édition du 4 septembre, comme ça, sans trop s'y attarder.

Son article intitulé «À bon Conti» (pour «À bon compte») s'intéresse principalement à la victoire des salariés de Continental devant les Prud'hommes de Compiègne.

Les Juges ont estimé que le plan de licenciements qui a défrayé l'actualité sociale en 2009, n'était justifié que par des intérêts boursiers. En conséquence, les Conti toucheront entre 30 et 36 mois de salaire en dédommagement du préjudice subi. Bravo !

Ce qui a retenu notre attention n'est pas cette bonne nouvelle, mais quelques autres beaucoup moins enthousiasmantes.

En premier lieu, Continental va faire appel. Ce qui repousse de 2 ou 3 ans l'éventuelle mise en œuvre de la décision. Surtout, l'article du Canard nous apprend que sur 650 Conti licenciés, 500 sont toujours à Pôle Emploi, 250 ont divorcé et 9 «se sont foutus en l'air». Oui, vous avez bien lu !

500 toujours au chômage - 250 divorces et 9 suicides. Ahurissant !

Sur la fiabilité des chiffres, on peut généralement faire confiance au Canard… Malheureusement dans le cas qui nous intéresse.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :