Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le classement 2012 de Challenges montre que les 500 plus riches Français ont cumulé 267 milliards d'euros de gain. Soit autant que les recettes de l'Etat. Voilà une bonne source de taxation à étudier pour réduire les déficits et la dette publique.

 

 

Moins d'une semaine avant l'étude par l'Assemblée nationale du collectif budgétaire 2012, Challenges relance sans le vouloir le débat sur la taxation des plus riches et sur une autre répartition des richesses. Citant Jean-Philippe Delsol, auteur de “A quoi servent les riches” (Editions JC Lattès), le magazine a fait le calcul : "S’il fallait les redistribuer aux 8,2 millions de pauvres (en France) recensés par l’Insee, cela représenterait 33.000 euros pour chacun d’eux".

Quant à résorber le déficit public de la France avec les sous des plus riches, c'est tout à fait possible. Si l'on prenait à ces 500 plus grandes fortunes les 70 milliards d'euros nécessaires pour combler le déficit public actuel, cela leur laisserait tout de même aux alentours de 200 milliards pour subvenir à leurs besoins cette année...

Les autres scandales mis en lumière par ce palmarès :

Des riches un peu moins riches mais toujours très riches. Les 500 plus grandes fortunes françaises souffrent de la crise, mais elles sont tellement riches qu'elles ne s'en sont sans doute pas rendu compte. Leur revenus ont baissé de 3% par rapport au classement précédent. La faute, selon le magazine, aux "difficultés de l’économie française", à "la chute des cours de bourse et l’assèchement du marché des fusions acquisitions, dont l’activité poussait jusqu’alors la valeur des entreprises à la hausse"... Quant au moins riche d'entre eux, il dispose tout de même d'une fortune de 60 millions.

Les plus fortunés sont toujours les mêmes. Neuf des dix plus grandes fortunes 2011 restent dans le Top10 2012. Bernard Arnault demeure le plus riche de tous. Les 21 milliards d'euros en poche du patron de LVMH représentent à eux seuls 8% du total du classement. La famille Mulliez et ses Auchan demeurent deuxièmes et ne connaissent pas la crise.

Les Servier sont plus riches malgré le Médiator. Jacques se bat comme un beau diable dans les prétoires pour ne pas indemniser les victimes de son médicament. Sa famille lui en sait gré en remontant de la 17e à la 15e place.

Bettencourt rétrogradée. Liliane et sa famille sont poussés hors du podium par Bertrand Puech et les familles actionnaires de Hermès. Lactalis est dans le gotha. Lactalis n'est pas Doux et la hausse des produits alimentaires va bien quelque part. La famille Besnier, fondatrice du premier laitier mondial, grimpe à la 10e place du classement.

Niel a Free, il a tout compris. A l'heure où les opérateurs mobiles prennent prétexte de l'arrivée de Free pour dégraisser en France et délocaliser à tout va, le propriétaire du groupe télécom Iliad, Xavier Niel, arrive à la 12e place du palmarès. Son patrimoine a progressé de 200 millions d'euros pour atteindre 3,15 milliards.

Enfin, on découvre que certains nouveaux venus auraient préféré ne pas figurer dans cette liste, "surtout actuellement". On les comprend.

 

 

 

fortunes-1.JPG

fortune 2

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0