Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ramses.lyonne-blog.com/share/Image/achat.jpg


Des milliers de retraités sont descendus dans la rue dans toute la France pour dénoncer leur situation de précarité et réclamer une hausse de pensions ainsi qu'une garantie d'accès aux soins.

La préservation de la retraite à 60 ans et du système par répartition étaient aussi en tête des slogans des aînés, qui disent se battre "pour leurs enfants et leurs petits-enfants".

Sept syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, UNSA et FGR-FP) ont appelé à la mobilisation, qui s'est traduite par des rassemblements à Paris et dans plusieurs villes de province.

Selon les syndicats, quatre des 14 millions de retraités en France touchent moins de 900 euros par mois - alors que le seuil de pauvreté est à 817 euros.

Le dernier rapport du Conseil d'orientation des retraites évoque, lui, pour l'année 2007, 10% de retraités français ayant un niveau de vie inférieur à 913 euros mensuels.

"Aujourd'hui, 12% des retraités sont obligés d'aller à la banque alimentaire ou des organisations de ce type pour se nourrir, c'est une honte !", a déclaré lors du rassemblement parisien Joël Lefebvre, secrétaire de la CGT Ile-de-France.

"Retraités maltraités", "Ma retraite, j'veux la vivre" faisaient partie des slogans des quelque 2.000 manifestants, selon la CGT, rassemblés devant l'Assemblée nationale.

La députée Martine Billard, du Parti de Gauche, et la secrétaire nationale du Parti communiste, Marie-George Buffet, étaient présentes.

"Quatre millions de retraités sont au-dessous du seuil de pauvreté donc il faut un plancher au niveau du Smic (1.056 euros nets-NDLR)", a déclaré Marie-George Buffet à Reuters.

"Il faut maintenir la retraite à 60 ans avec de bonnes pensions en imposant les revenus financiers, en arrêtant les exonérations de cotisations sociales des employeurs et en relançant l'emploi", a-t-elle ajouté avant d'aller interpeller le ministre du Travail lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

"L'ÉQUIVALENT DU SMIC, CE SERAIT BYZANCE !"

Xavier Darcos lui a répondu que les mesures prises par le gouvernement sur le minimum vieillesse allaient permettre d'ici 2012 à 400.000 retraités de gagner 150 euros de plus par mois.

Le ministre a aussi évoqué la pension minimum pour les agriculteurs à la retraite et la revalorisation des pensions de réversion pour les veufs et veuves les plus modestes.

Présente à la manifestation parisienne, Thérèse Martin, 86 ans, ancienne éducatrice, habite à Paris dans un logement HLM d'une pièce avec 753 euros par mois.

"Pour économiser, je fais les fins de marché. Quant aux loisirs, ce n'est pas la peine d'y penser. Mais dès que c'est gratuit, je me précipite", a raconté à Reuters cette vieille dame dynamique, qui "brode des cadeaux" pour sa famille. "Si j'avais l'équivalent du Smic, ce serait Byzance !", sourit-elle.

Henri Tronchon a calculé, lui "avoir perdu, en 11 ans de retraite, 12% de pouvoir d'achat".

Ce retraité de la métallurgie dit "penser à ses petites filles. Je ne veux pas qu'elles me disent un jour 'vous avez laissé casser ce que vous aviez gagné'".

A Marseille, un millier de retraités, trois fois plus selon la CGT, ont défilé en deux cortèges séparés avant de se retrouver devant les portes de la préfecture.

A Toulouse, près de 600 retraités selon la police, plus de 2.000 selon les organisateurs, ont défilé dans les rues du centre-ville.

"Nous continuerons de nous battre parce que, pour l'instant, nous n'avons jamais obtenu ce que nous demandons. Nos revendications doivent absolument être entendues avant qu'il ne soit trop tard",

Des défilés ont aussi eu lieu à Strasbourg, Nantes, Avignon et Dijon, notamment.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :