Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://marchemploiseniors.files.wordpress.com/2008/11/baisse-chomage-645b3.gif

 

 

En mars, toutes catégories confondues, Pôle Emploi a enregistré 35.700 inscrits de plus, soit une hausse de 0,8% sur un mois et de 14,6% sur un an rien qu'en France métropolitaine.

Penchons-nous d'abord sur les chiffres les plus cités dans les médias...


Les catégories A, B et C

Si, dans le détail, la très officielle catégorie A a reculé de 0,2% par rapport à février (-6.600 personnes) bien que sa progression en glissement annuel atteigne 9,8%, les catégories B et C ont recueilli 24.700 chômeurs — "en activité réduite" hors contrats aidés — de plus. Signe que la multiplication des petits boulots est une tendance lourde.

Le total des demandeurs d'emploi tenus d'effectuer des "actes positifs de recherche" — catégories A, B et C — s'élève à 3,891 millions en France métropolitaine (+0,5% par rapport à février et +12,3% sur un an). Avec les DOM que l'on élude systématiquement, ils sont 4.130.800 millions, soit 239.800 personnes supplémentaires !

En six mois, le nombre des chômeurs inscrits en catégorie A n'a progressé "que" de 65.000 personnes, tandis que l'ensemble des chômeurs de catégories A, B et C augmentait de 136.000 personnes — soit plus du double — et que le nombre total des inscrits à Pôle Emploi (cat. A, B, C, D et E) gagnait 215.000 personnes… Autrement dit, l'évolution du nombre de chômeurs de catégorie A perd de plus en plus en signification.

Maintenant, penchons-nous sur les deux voies de garage dont personne ne parle.

Les catégories D et E

On le rappelle, la catégorie D englobe les chômeurs en maladie ou maternité, en CRP ou en CTP, en stage ou en formation, tandis que la catégorie E intègre ceux qui sont en contrats aidés.

Fin mars, la catégorie D comptait 6.200 personnes de plus et totalisait 259.900 inscrits, soit une hausse mensuelle de 2,4% et une augmentation annuelle de 30%. Le nombre de bénéficiaires de la Convention de reclassement personnalisée (CRP) atteignait 86.300 (+62,8% en un an) et celui des bénéficiaires du Contrat de transition professionnelle (CTP) s'est élevé à 14.900.

Fin mars, la catégorie E comptait 11.400 personnes de plus et totalisait 310.000 inscrits, soit une hausse mensuelle de 3,8% et une augmentation annuelle de 36,4%. Une forte progression qui ne devrait pas mollir puisque les employeurs, alléchés par les subventions de l'Etat, se ruent sur les contrats aidés.

On peut envisager sans mal qu'une partie des 17.600 inscrits supplémentaires de mars pour ces deux catégories, selon le principe des vases communicants, proviennent des catégories A, B et C tandis que l'autre, composée de salariés fraîchement licenciés ayant signé une CRP ou un CTP, n'a pas effleuré la catégorie A.

Ainsi, 570.000 chômeurs échappent à la communication gouvernementale rien qu'en France métropolitaine.

Les sorties de Pôle Emploi

Encore un sujet épineux sur lequel on ne s'étend pas...

En mars, 89.700 personnes sont sorties pour "reprise d'emploi déclarée". Mais, parallèlement, 198.900 autres sont sorties pour "défaut d'actualisation" (alors que, chaque fin de mois, les bugs du site www.pole-emploi.fr se multiplient) et 39.900 pour "radiation administrative", tandis que 73.800 sorties figuraient dans les mystérieux "autres cas" (+49,7% sur un an !!!) non élucidés. Selon Pôle Emploi, il s'agirait d'individus dont la situation «ne correspond à aucune autre ventilation»...

Les plus touchés

La hausse des inscriptions en catégorie A pour les seniors (50 ans ou +) a continué : +1,1% par rapport à février, et +21,2% sur un an. Ils sont 466.800, auxquels ils faut rajouter les 208.800 des catégories B et C.

 

Quand aux chômeurs inscrits depuis plus d'un an, ils sont 2,6% de plus par rapport à février et affichent une hausse annuelle de 31,4%. Ils sont désormais 1,374 millions répartis dans les catégories A, B et C, et représentent 35,3% du total des inscrits.
Plus généralement, l'ancienneté moyenne des demandeurs d'emplois toujours inscrits en catégories A, B et C à fin mars s'élève à 415 jours, soit presque 14 mois !

Enfin, Pôle Emploi compte 800.100 inscrits, toutes catégories confondues, qui sont au RSA.

Les offres collectées par Pôle Emploi

Si elles progressent (+15,8% sur un an), elles sont restées chiches. En mars, 120.000 concernaient des emplois de plus de 6 mois, 111.000 des emplois temporaires de un à six mois, et 38.200 des emplois de moins d'un mois. Pas de quoi satisfaire nos 2,661 millions de chômeurs de catégorie A...

Ne nous voilons pas la face !

Pôle Emploi compte au total près de 4,5 millions d'inscrits (4.469.900 pour être précis, toutes catégories confondues + les DOM). Et ça, aucun JT ne vous le dit.


Tous les chiffres de mars (Pôle Emploi/DARES) à télécharger en pdf…

 

 

Source

 

 


Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :