Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sarko-Croissance-1.jpg

 

 

 

L’Insee a confirmé une croissance de l’économie française absolument nulle pour ce deuxième trimestre. Aucun indicateur n'incite à l'optimisme, le marasme domine.


De médiocres résultats qui confirment bien les nombreuses réserves émises après le 0,9 % de croissance du premier trimestre. Une stagnation qui se couple avec une baisse de la consommation des ménages français et une inertie de la production comme des investissements. Forcément la bourse de Paris, de plus en plus hypersensible et lunatique, replonge de plus belle. Pour poursuivre sur la tendance à anthropomorphiser « les marchés », on pourrait dire qu’ils ont un sacré dérèglement hormonal.


François Baroin lui, repousse les limites de l’optimisme. Il a confirmé sur RTL ce matin les objectifs gouvernementaux de croissance de l’économie de 2% pour cette année et 2,25% pour 2012. Il a également réaffirmé que la France atteindrait ses objectifs de réduction du déficit public quelle que soit l'évolution de la conjoncture, soit une baisse à 5,7% du PIB cette année, puis 4,6% en 2012 et 3% en 2013. Tout cela sans toucher à la TVA, « car ce serait trop facile ».


Pour le PCF, "la croissance nulle de la France n'est pas le fruit du hasard mais bien la conséquence de choix politiques". "Ce bilan est le leur. Il a pour origine tout l'argent public détourné vers les banques et le soutien gouvernemental invétéré aux gâchis provoqués par les marchés financiers, détournement assorti d'un plan d'austérité concocté à base de RGPP, de non-remplacement d'un retraité sur deux et de pression à la baisse constante sur le pouvoir d'achat." Lire la suite du communiqué.


Pour Michel Sapin, Secrétaire national à l’économie et à la fiscalité du PS, « la politique d’austérité sans précédent et l’incohérence de la politique industrielle ont cassé la reprise sans réduire les déficits. Et que dire des actions menées au niveau européen et international ? Au-delà des discours de bonnes intentions, seules des demi-mesures ont été adoptées et l’Europe s’enfonce dans une crise sans précédent ». Lire la suite de son communiqué.

 

 


Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :