Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

smic-cgtcg08-cg08-cgt-ardennes.jpg

 

 

 

 

Au 1er décembre, le salaire minimum passera à 1.393,82 euros brut, soit 1.094,71 euros nets. Une hausse dérisoire attendue depuis plusieurs mois.

Chaque 1er janvier, le Smic est revalorisé en fonction de l'évolution des prix. A cette occasion, le gouvernement peut décider d'amplifier cette hausse en lui donnant «un coup de pouce»… ce que notre «Président du pouvoir d'achat» a toujours refusé de faire depuis son élection en 2007.

Les règles de revalorisation du Smic inscrites dans le Code du travail prévoient également une revalorisation automatique en cours d'année, lorsque l'indice des prix à la consommation (IPC) hors tabac des ménages ouvriers ou employés — à ne pas confondre avec le taux d'inflation officiel, qui s'élève à 2,3% sur un an — dépasse 2% en glissement annuel depuis la dernière revalorisation du salaire minimum. Ce qui fut le cas pour le mois d'octobre.

22 euros de plus par mois

En effet, l'IPC a atteint 2,1% par rapport à novembre 2010. Le Smic va donc passer de 9 à 9,19 euros bruts de l'heure au 1er décembre, soit 1.393,82 euros brut par mois à temps complet (151,67 heures travaillées) contre 1.365 euros précédemment. En net, on passe de 1.072,07 à 1.094,71 euros : somptuaire !  1094, 71 euros pour survivre

Officiellement, 2,3 millions de salariés sont concernés. Les Smicards travaillent surtout dans les petites entreprises et dans les secteurs du commerce et des services comme l'hôtellerie et la restauration. Les salariés à temps partiel, dont les femmes, sont surreprésentés.

Les répercussions de cette hausse sur les salaires proches du Smic devraient rester marginales, au bon vouloir des entreprises. "La diffusion des hausses du Smic aux autres salaires est généralement très faible, quasiment inexistante en période de chômage de masse comme actuellement", a commenté Eric Heyer, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), remarquant que, par ailleurs, "cette augmentation n'aura pas d'effet sur le pouvoir d'achat, puisqu'elle suit l'inflation".

La dernière revalorisation du Smic remontait à janvier : il avait été généreusement augmenté de 1,6%.

Tag(s) : #INFOS SYNDICALES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :